La tête dans les étoiles

La Montagne (Brive) - - Sports Agglo - Vir­gi­nie Fillâtre vir­gi­nie.fillatre@cen­tre­france.com

Un vent de bon­heur souffle sur le Fa­na­tic cheer 19. Outre le suc­cès de son 9e Tro­phée, le club a vu ses plus jeunes ath­lètes dé­cro­cher leur qua­li­fi­ca­tion pour le Spring open qui se dé­rou­le­ra, en 2017, en Flo­ride.

Del­phine Mu­nue­ra, pré­si­dente et coach des Fa­na­tic cheer 19, n’en re­vient tou­jours pas. « Je suis en­core sur un nuage. Je n’ar­rive pas à y croire ». Ses pe­tites Ki­ri­we­ti (6­10 ans) ont dé­cro­ché le graal à l’is­sue du Spring open, com­pé­ti­tion in­ter­na­tio­nale de cheerleading or­ga­ni­sée, fin mai, à Pa­ris. Une troi­sième place en ni­veau 2 sy­no­nyme de qua­li­fi­ca­tion pour le Spring open 2017 qui se dé­rou­le­ra à Or­lan­do, en Flo­ride. « C’était to­ta­le­ment in­es­pé­ré ».

In­es­pé­rée aus­si la vic­toi­ re si­gnée, lors de ce même ren­dez­vous, par les Op­ti­mum (plus de 12 ans) en ni­veau 4, « qui n’est mal­heu­reu­se­ment pas qua­li­fi­ca­tif pour la Flo­ride ».

Peu im­porte, ces ré­sul­tats, qui font la fier­té du club, confortent la pré­si­dente dans la jus­tesse du travail ac­com­pli et la né­ces­si­té de se frot­ter à ce qui se fait de mieux dans la dis­ci­pline. « Par­ti­ci­per à de telles épreuves, c’est ce qui nous mo­tive. Ça nous fait gran­dir, pro­gres­ser ; nous pou­vons voir ce que pro­posent les équipes étran­gères ­ qui nous sont bien su­pé­rieures ­ et nous en ins­pi­rer ».

Des ren­contres ami­cales ja­lonnent aus­si la sai­son, his­toire d’échan­ger, deux à trois fois par an, avec les autres équipes fran­çaises : « Outre le plai­sir de créer des liens, ces ren­dez­vous contri­buent aus­si à la pro­mo­tion de ce sport, par­ti­cipent à mieux le faire connaître ».

Car le cheerleading est bien une dis­ci­pline à part en­tière, loin du sté­réo­type de pom pom girl qui lui colle en­core à la peau : « On ra­masse pas mal de coups lors­qu’on tra­vaille les fi­gures. Ce n’est pas fait pour les cho­chottes. Tech­ni­que­ment et phy­si­que­ment, le cheerleading est très exi­geant. Mais pas­sion­nant ».

Propre à sé­duire les filles, mais aus­si les gar­çons. « C’est un sport mixte. In­té­grer des gar­çons dans une équipe per­met d’élar­gir le champ des pos­sibles en terme de fi­gures et de tech­niques. Il faut juste qu’ils viennent es­sayer ». ■

PHO­TO DR

PO­DIUMS. Les Fa­na­tic cheer 19 se sont dis­tin­guées lors du der­nier Spring Open.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.