Florent, agent in­con­tour­nable à l’eh­pad

La Montagne (Brive) - - Brive Pays De Beynat -

S’il est un mi­cro­cosme im­plan­té di­rec­te­ment au coeur même du vil­lage de Bey­nat, l’éta­blis­se­ment d’hé­ber­ge­ment pour per­sonnes âgées dé­pen­dantes de la Châ­tai­gne­raie n’en de­meure pas moins le pre­mier em­ployeur du can­ton avec 47 sa­la­riés. La Mon­tagne pro­pose une sé­rie pour dé­cou­vrir son uni­vers.

De­puis son ou­ver­ture en juin 1988 les choses ont bien chan­gé. Entre évo­lu­tion des ré­gle­men­ta­tions, pro­fes­sion­na­li­sa­tion des em­ployés et nou­velles orien­ta­tions so­ciales, la Mai­son de re­traite d’il y a 30 ans n’a plus grand­chose à voir avec l’éta­blis­se­ment mo­derne qui ac­cueille au­jourd’hui 67 ré­si­dents. Entre ré­si­dents au par­cours de vie hors du com­mun et sa­la­riés at­ten­tion­nés, ils sont plus d’une cen­taine à s’y croi­ser, de jour comme de nuit.

Pre­mier vo­let de cette dé­cou­verte avec Florent Verz­ze­le­si, l’in­con­tour­nable agent tech­nique. S’il était au­tre­fois consi­dé­ré comme l’homme à tout faire, l’agent tech­nique doit avoir au­jourd’hui des com­pé­tences tech­no­lo­giques de plus en plus poin­tues. Pa­ri­sien de nais­sance, Florent a in­té­gré l’eh­pad de Bey­nat en 2011. Ce pom­pier vo­lon­taire, élec­tri­cien de for­ma­tion n’a de cesse de mul­ti­plier les for­ma­tions pour ob­te­nir toutes les ac­cré­di­ta­tions né­ces­saires à l’évo­lu­tion de son poste. Ac­cré­ di­té de toutes les ha­bi­li­ta­tions élec­triques, il gère l’en­semble des ins­tal­la­tions, il est aus­si for­ma­teur SSI. Bé­né­fi­ciant d’une so­lide for­ma­tion aux in­cen­dies, c’est qui forme l’en­semble des per­son­nels de l’eh­pad : ana­lyse des risques in­cen­die liés à l’ac­ti­vi­té de l’éta­blis­se­ment, mise en oeuvre les moyens de pro­tec­tion in­cen­die, mise en oeuvre ef­fi­cace sur un dé­but d’in­cen­die, par­faite connais­sance des équi­pe­ments et les pro­cé­dures d’éva­cua­tion spé­ci­fiques, maî­trise des pro­cé­dures d’éva­cua­tion en adop­tant un com­por­te­ment ef­fi­cace lors de l’éva­cua­tion des lo­caux en cas d’in­cen­die de fa­çon à as­su­rer la sau­ve­garde des em­ployés et fa­ci­li­ter l’in­ter­ven­tion des se­cours, ef­fec­tuer un trans­fert ho­ri­zon­tal et mettre les ré­si­dents en sé­cu­ri­té en at­ten­dant l’ar­ri­vée des se­cours spé­cia­li­sés.

Sé­cu­ri­té

Il veille, aus­si au quo­ti­dien à l’en­tre­tien des quelques 7.000 m² de l’éta­blis­se­ment ; de­puis l’en­tre­tien des ex­té­rieurs et es­paces verts au chan­ge­ment des am­poules, au ré­glage des té­lés, en pas­sant par les fau­teuils des ré­si­dents… En contact per­ma­nent tant avec les autres sa­la­riés de l’eh­pad qu’avec les per­sonnes âgées, il veille à sa ma­nière et avec ses mul­tiples com­pé­tences au bien­être de cha­cun et au res­pect des règles de sé­cu­ri­té. ■

FLORENT VERZ­ZE­LE­SI. com­pé­tences. Un agent tech­nique aux mul­tiples

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.