Un bi­lan mi­ti­gé pour la Mis­sion lo­cale

La Montagne (Brive) - - Chez Nos Voisins Dordogne Et Lot -

« Notre Mis­sion lo­cale est l’une des mieux re­con­nues dans la ré­gion et les per­ma­nences ac­cueillent tou­jours du monde ». Jean­jacques de Pe­ret­ti, pré­sident de la Mis­sion lo­cale du Pé­ri­gord noir a pré­sen­té le bi­lan de l’as­so­cia­tion de­vant une salle comble à Ter­ras­son.

Pour rem­plir son rôle d’aides en di­rec­tion les jeunes en ma­tière d’em­ploi et de for­ma­tion, mais aus­si de san­té, de lo­ge­ment, de mo­bi­li­té ou de vie quo­ti­dienne, la struc­ture a uti­li­sé les moyens mis à sa dis­po­si­tion, no­tam­ment la Ga­ran­tie jeunes.

Ce contrat d’en­ga­ge­ment ré­ci­proque entre un jeune et la Mis­sion, qui per­met un ac­com­pa­gne­ment ren­for­cé, n’a ce­pen­dant pas at­teint ses ob­jec­tifs en 2015 (76 % seule­ment). « L’un des cri­tères de si­gna­ture de cette conven­tion est une condi­tion de res­sources. Une grande par­tie des jeunes du ter­ri­toire vit chez leurs pa­rents et ne peut donc pré­tendre à ce dis­po­si­tif », a ex­pli­qué Anne Guibert, la di­rec­trice, qui craint que l’ob­jec­tif 2016 (82 contrats) ne soit pas at­teint : seule­ment 25 sont si­gnés à ce jour.

Les ob­jec­tifs sont, par contre, lar­ge­ment at­teints pour les em­plois d’ave­nir. Des ate­liers ont été or­ga­ni­sés avec des par­te­naires sur la cy­ber­image, la sexua­li­té, le som­meil et les jeux vi­déo, les ré­seaux so­ciaux et leurs dan­gers.

Avec un bud­get équi­li­bré, la MLPN s’in­quiète tou­te­fois de l’ave­nir. Le bud­get 2016 de 691.342 €, a été res­ser­ré (en­vi­ron de moins 40.000 €). Se pose éga­le­ment le pro­blème du fi­nan­ce­ment des as­so­cia­tions d’in­ser­tion, par­te­nai­ re in­con­tour­nable qui comble un vide dans le do­maine de la pré­ca­ri­té, du han­di­cap et de l’ex­clu­sion.

Les PME sans vi­si­bi­li­té

Alors que les dis­po­si­tifs liés aux bas sa­laires font qu’il n’y a qua­si­ment pas de charges pour les PME qui em­bauchent, les em­plois rstent rares. « La baisse des charges ne fait pas tout, a ex­pli­qué Fran­cine Bour­ra, chef d’en­tre­prise et pré­si­dente de l’as­so­cia­tion in­ter­pro­fes­sion­nelle du Ter­ras­son­nais. Il faut d’abord avoir un carnet de com­mandes rem­pli. Ac­tuel­le­ment, on n’a pas de vi­si­bi­li­té, il est donc dif­fi­cile de faire des CDI. Il existe une forte in­adé­qua­tion entre l’offre et la de­mande. On cherche à re­cru­ter mais on ne trouve pas les bons pro­fils ». Pour Anne Guibert : « On prend en compte la de­mande du jeune mais on lui ex­pose les op­por­tu­ni­tés lo­cales afin de me­ner un pro­jet réa­liste et réa­li­sable ». ■

BI­LAN. La salle était pleine pour l’as­sem­blée gé­né­rale de la Mis­sion lo­cale du Pé­ri­gord noir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.