Un trompe-l’oeil gran­deur na­ture sur les portes du chai

La Montagne (Brive) - - Ussel Vivre Sa Ville -

Dé­bu­té fin mai, le trompe-l’oeil peint par Anne De­vaux prend forme.

Mey­ma­coise d’ori­gine, la Ro­che­laise Anne De­vaux a été sé­lec­tion­née par la com­mune pour réa­li­ser un trompe l’oeil sur le chai des moines La­rose. An­cien­ne­ment ca­serne des sa­peurs­pom­piers, ce bâ­ti­ment abrite de­puis main­te­nant un an une par­tie du mu­sée (mise en scène d’un chai et d’un bu­reau de né­go­ciant) des Amis de Meymac­près­bor­deaux.

« C’est un plus pour le tou­risme », sou­ligne Mar­cel Pa­ri­naud, pré­sident de l’as­so­cia­tion des Amis de Meymac­près­bor­deaux. Fi­nan­cée par la mai­rie, cette oeuvre donne une vi­si­bi­li­té au chai.

Une oeuvre de 27 m2

Un travail de longue ha­leine pour l’ar­tiste qui peint de­puis vingt­cinq ans : « C’est un jeu entre lu­mières et ombres, des contrastes très forts pour ac­cen­tuer la pro­fon­deur. Il y a aus­si un ef­fet de ma­tière avec le bois et le gra­nit. » Sur les deux portes du bâ­ti­ment, d’une su­per­fi­cie to­tale de 27 m², Anne De­vaux a re­pré­sen­té le chai avec de nom­breux ton­neaux « Le thème s’est im­po­sé de lui­même », sou­ri­telle. Ce trompe­l’oeil a une sa­veur par­ti­cu­lière pour cette pe­tite­fille de né­go­ciant en vin : « Le cô­té af­fec­tif a beau­coup comp­té dans mon oeuvre. C’est une part de l’his­toire de ma fa­mille. » ■

PHO­TO J.T.

TROMPE L’OEIL. Anne De­vaux a peint sur les portes du bâ­ti­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.