Vo­lon­taire, l’eu­ro au plus près

L’or­léa­nais Jé­rôme Boi­tard va vivre de près l’eu­ro en étant vo­lon­taire au Stade de France. Pré­sent au match d’ou­ver­ture, il a re­mis ça hier soir pour Is­lande - Au­triche. Ce fou de foot of­fi­cie­ra aus­si lors d’un quart et de la fi­nale.

La Montagne (Brive) - - Euro 2016 - Ra­phaël Co­quel ra­phael.co­quel@cen­tre­france.com

Comme pour les Bleus, son Eu­ro a dé­bu­té le 10 juin. Jé­rôme Boi­tard avait net­te­ment moins de pres­sion que Griez­mann et sa bande contre la Rou­ma­nie. Cet Or­léa­nais de 45 ans est, en ef­fet, vo­lon­taire au Stade de France lors de ce cham­pion­nat d’eu­rope qui en mo­bi­lise 6.500 se­lon ses or­ga­ni­sa­teurs.

Sa mis­sion prin­ci­pale : « vé­ri­fier l’au­then­ti­ci­té des billets ». « Je dois les tes­ter avec un sty­lo mar­queur. Si l’ho­lo­gramme reste co­lo­ré c’est bon, si­non on a la pos­si­bi­li­té de re­fu­ser l’ac­cès au dé­ten­teur. Dans ce cas­là, c’est un ste­ward, gé­né­ra­le­ment un grand cos­taud, qui prend la re­lève », dé­taille­t­il.

« J’ai pu voir le su­perbe but de Payet »

En plus de ce travail de vé­ri­fi­ca­tion, il lui est aus­si de­man­dé de « ren­sei­gner les gens, de gui­der ceux qui sont pau­més ». Et, pour le coup, im­pos­sible de le lou­per, lui, (presque) tout de rouge vê­tu, comme tous les vo­lon­taires de cet Eu­ro. « C’est bien sûr L’UEFA qui nous four­nit tout le pa­que­tage Adi­das, qui com­prend un sur­vê­te­ment, un coupe­vent, une cas­quette, deux po­los, deux t­shirts et une paire de chaus­sures », in­dique ce mor­du de foot, qui vit là son pre­mier grand évé­ne­ment spor­tif de l’in­té­rieur.

C’est le cas, gros­so mo­do, d’un bé­né­vole sur deux (48 %) qui of­fi­cie sur ce cham­pion­nat d’eu­rope. Après quatre matchs, le Loi­ré­tain se montre ra­vi de son choix. « C’est vrai­ment une bonne ex­pé­rience. J’aime bien le cô­té cos­mo­po­lite qui règne sur les matchs. Et puis, même si on est pas mal oc­cu­pé, on peut quand même voir un peu de foot, sur­tout les deuxièmes mi­temps. Moi, j’ai pu voir le su­perbe but de Di­mi­tri Payet contre la Rou­ma­nie. Ça vaut le coup d’être là. » Son Eu­ro en com­prend en­core trois, dont un quart et la fi­nale. ■

PHO­TO R. CO­QUEL

DÉ­COU­VERTE. L’or­léa­nais Jé­rôme Boi­tard vit son pre­mier grand évé­ne­ment spor­tif de l’in­té­rieur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.