LA GAZETTE DE L’EU­RO

La Montagne (Brive) - - Euro 2016 -

RÉ­PU­BLIQUE TCHÈQUE/ RE­TRAITE IN­TER­NA­TIO­NALE POUR PLA­SIL. Le mi­lieu de ter­rain de l’équipe tchèque, Ja­ro­slav Pla­sil des Gi­ron­dins de Bor­deaux , a an­non­cé hier avoir pris sa re­traite in­ter­na­tio­nale, au len­de­main de l’éli­mi­na­tion des Tchèques de l’eu­ro. ■

PAYS DE GALLES/LE FOOT DANS LA PEAU. Le dé­fen­seur gal­lois Ben Da­vies l’a as­su­ré à l’is­sue du match contre la Rus­sie (rem­por­té 3­0). Fi­nir pre­mier du groupe B, no­tam­ment de­vant l’an­gle­terre, est une per­for­mance « in­croyable ». Tel­le­ment ex­tra­or­di­naire d’ailleurs qu’un fan gal­lois n’a pas hé­si­té dès le coup de sif­flet fi­nal à se faire ta­touer le clas­se­ment du groupe dans son en­semble sur la cuisse.

Mark, c’est le nom du sup­por­ter, pro­prié­taire d’un sa­lon de ta­touage, qui a de­man­dé à son as­so­cié de mar­quer l’évé­ne­ment dans sa chair. ■

LE VENT EN POUPE. Un fa­bri­cant de dra­peaux gal­lois a vu ré­cem­ment ses ventes ex­plo­ser de 800 % en rai­son des ré­sul­tats des Dra­gons. Sans comp­ter que la de­mande pour ceux du voi­sin an­glais avec la croix de St. George est éga­le­ment forte. « C’est sans pré­cé­dent, se ré­jouit Charles Ash­bur­ner, di­ri­geant de 47 ans de MrF­lag.com, ba­sé à Swan­sea. J’ai re­çu beau­coup de de­mandes de sup­por­ters se ren­dant en France et qui vou­laient le nom de leur vil­lage sur leur dra­peau ». ■

CROA­TIE/BON­NET TIME. Bles­sé à la tête lors de la vic­toire contre la Tur­quie (1­0), le dé­fen­seur de la Croa­tie Ve­dran Cor­lu­ka a dé­ci­dé de mettre un bon­net de bain aux cou­leurs de l’équipe na­tio­nale de wa­ter­po­lo, sport très po­pu­laire dans le pays, pour pro­té­ger sa plaie au cuir che­ve­lu lors des matches sui­vants. Vu les im­pres­sion­nants sai­gne­ments pro­vo­qués, seule une mé­thode ra­di­cale pou­vait faire l’af­faire. Après le match de la Tur­quie, le mé­de­cin de la sé­lec­tion aux da­miers avait même dé­cla­ré : « Je n’ai ja­mais rien vu de la sorte de toute ma car­rière. De­voir re­faire le ban­dage d’un joueur quatre fois dans un match, ça ne m’était ja­mais ar­ri­vé. » ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.