Le rêve de­vient réa­li­té pour l’is­lande

Les Is­lan­dais dé­fie­ront l’an­gle­terre en hui­tièmes

La Montagne (Brive) - - Euro 2016 - À Saint-de­nis, Ju­lien Ben Bouali ju­lien.ben­boua­li@cen­tre­france.com

Pour sa pre­mière grande com­pé­ti­tion in­ter­na­tio­nale, l’is­lande n’en fi­nit plus de sur­prendre. Vain­queurs de l’au­triche (2-1) au Stade de France hier, les hommes du duo Hall­grim­sson-la­ger­back ont dé­cro­ché leur billet pour les 8es de fi­nale où ils dé­fie­ront l’an­gle­terre.

In­croyable. Plus pe­tit pays (329.000 ha­bi­tants) ja­mais qua­li­fié à un Eu­ro, et 3e plus mau­vaise for­ma­ tion de ce cru 2016 au clas­se­ment Fifa (34e), l’is­lande fait souf­fler un vent de fraî­cheur sur la com­pé­ti­tion de­puis son nul inau­gu­ral face au Por­tu­gal, qu’il de­vance au clas­se­ment fi­nal du groupe F.

Hier, face à une Au­triche à deux vi­sages, dé­ce­vante avant la pause puis en­tre­pre­nante et do­mi­na­trice en se­conde pé­riode, les joueurs du duo Hall­grim­sson­la­ger­back sont pas­sés par tous les états.

Il suf­fi­sait de voir l’en­va­his­se­ment de ter­rain de l’en­semble du banc sur le but de la vic­toire de Traus­ta­son sur la der­nière ac­tion du match pour com­prendre que quelques mi­nutes plus tôt, rien n’as­su­rait en­core aux Is­lan­dais d’af­fron­ter l’an­gle­terre en hui­tièmes lun­di.

Tout avait pour­tant bien com­men­cé pour les joueurs de la « terre de glace ». Sur une longue touche de Gun­nars­son, pro­lon­gée par Ar­na­son, Bod­vars­son contrô­lait dans la sur­face avant de trom­per Al­mer (1­0, 18e).

Une ef­fi­ca­ci­té qui avait fui quelques mi­nutes plus tôt l’au­tri­chien Ar­nau­to­vic qui glis­sait au mo­ment de conclure dans le but vide après un pres­sing ga­gnant sur Hall­dros­son le gar­dien is­lan­dais (11e). Symp­to­ma­tique d’un Eu­ro ra­té où rien, ou presque, n’au­ra sou­ri à l’au­triche à l’image du pe­nal­ty de Dra­go­vic sur le po­teau (36e).

Alors oui, après la pause, les en­trées de Schopf et Jan­ko, sans ou­blier le re­pla­ce­ment d’ala­ba à la ré­cu­pé­ra­tion, per­met­taient à l’au­triche de prendre le jeu à son compte. Schöpf, au terme d’un pe­tit fes­ti­val, éga­li­sait (1­1, 60e).

Les Au­tri­chiens étaient alors à un but de la qua­li­fi­ca­tion. Mais Hall­dors­son ga­gnait son duel avec Schöpf (73e), puis boxait le coup franc d’ala­ba (82e) alos que Traus­ta­son par­tait en contre of­frir la vic­toire aux siens (2­1, 90e+4).

Ces Is­lan­dais n’ont peu­têtre pas le ta­lent de leurs ri­vaux, mais ils ont le men­tal, la com­ba­ti­vi­té et la so­li­da­ri­té. Trois ver­tus ca­pi­tales pour al­ler au com­bat. De quoi ne craindre per­sonne. ■

BUT. Toute la joie de Traus­ta­son qui a li­bé­ré les siens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.