Les dé­pu­tés sor­tants LR, dont Bal­ka­ny, ré­in­ves­tis

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

Le par­ti Les Ré­pu­bli­cains a ré­in­ves­ti qua­si­ment tous ses dé­pu­tés sor­tants pour les élec­tions lé­gis­la­tives de 2017, dont le sul­fu­reux Pa­trick Bal­ka­ny, plu­sieurs fois mis en exa­men.

Mis en exa­men à quatre re­prises – pour fraude fis­cale, blan­chi­ment de fraude fis­cale, cor­rup­tion pas­sive et dé­cla­ra­tion men­son­gère de pa­tri­moine –, le maire de Le­val­loisPer­ret, proche de Ni­co­las Sar­ko­zy, se­ra donc de nou­veau can­di­dat LR dans les Hauts­de­seine.

Tech­ni­que­ment, l’in­ves­ti­ture de Pa­trick Bal­ka­ny par la Com­mis­sion na­tio­nale d’in­ves­ti­tures (CNI) de LR, réunie à quatre re­prises entre lun­di et mer­cre­di, n’est pas une sur­prise. Confor­mé­ment à ce qui avait été dé­ci­dé par le par­ti, qua­si­ment tous ses dé­pu­tés sor­tants ont été ré­in­ves­tis. Sur les 198 dé­pu­tés LR, seuls treize ou qua­torze ne sou­haitent pas se re­pré­sen­ter, dont Pa­trick De­ved­jian (Hautsde­seine).

Sur le plan de la mo­rale po­li­tique, la dé­ci­sion passe mal chez cer­tains. « Je désap­prouve l’in­ves­ti­ture de Pa­trick Bal­ka­ny. Tou­jours la même vieille po­li­tique ! », a dé­non­cé sur Twit­ter Bruno Le Maire, dé­pu­té LR de l’eure, en course pour la pri­maire de l’au­tomne et qui se fait fort d’in­car­ner le « re­nou­veau ».

Autre dé­ci­sion no­table de la CNI : le re­port du cas Fré­dé­ric Le­febvre. Bien que dé­pu­té sor­tant (cir­cons­crip­tion des Fran­çais de l’étran­ger d’amé­rique du Nord), il n’a, à ce stade, pas été ré­in­ves­ti. Il y a avec lui « un pro­blème de co­hé­sion du groupe » à l’as­sem­blée, a avan­cé Ro­ ger Ka­rout­chi, vice­pré­sident de la CNI. « Il est prêt à vo­ter cer­taines lois du gou­ver­ne­ment (comme il l’a fait pour la loi Ma­cron), il n’avait pas vo­té la mo­tion de cen­sure de l’op­po­si­tion », a­t­il rap­pe­lé.

La CNI a par ailleurs te­nu à in­ves­tir des femmes, pour rat­tra­per son re­tard en ma­tière de pa­ri­té, qui lui vaut de payer une amende an­nuelle de 4 mil­lions d’eu­ros. Se­lon une nou­velle loi, l’amende doit dou­bler à par­tir de 2017. Dans les cir­cons­crip­tions de « re­con­quête », celles te­nues par la gauche, « on a in­ves­ti 60 % de femmes et 40 % d’hommes », a in­di­qué Ro­ger Ka­rout­chi.

La CNI se réuni­ra à nou­veau à deux re­prises la se­maine pro­chaine pour exa­mi­ner les quelque 90 cas res­tants.

La ques­tion du non­cu­mul des man­dats, loi en­trant en vi­gueur en 2017, qui touche nombre de ces élus, n’a pas été abor­dée. Ni­co­las Sar­ko­zy veut ins­crire la sup­pres­sion de cette loi dans le pro­jet de LR pour la pré­si­den­tielle. ■

AFP

PA­TRICK BAL­KA­NY. Proche de Ni­co­las Sar­ko­zy et quatre fois mis en exa­men.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.