Une classe po­li­tique fran­çaise fé­brile

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

« Ca­tas­trophe », « dis­lo­ca­tion de l’eu­rope », « crise ma­jeure »… La classe po­li­tique fran­çaise reste ma­jo­ri­tai­re­ment « in­quiète » à la veille d’un pos­sible Brexit. Elle s’ac­corde aus­si sur le be­soin de ré­for­mer l’eu­rope, les eu­ros­cep­tiques es­pé­rant tou­jours la rup­ture.

À droite comme à gauche, l’an­xié­té do­mine, dans un brouillage des ha­bi­tuels cli­vages. Beau­coup d’élus craignent les consé­quences éco­no­miques d’un Brexit. Em­ma­nuel Ma­cron a pré­ve­nu les An­glais que la France se­rait « in­trai­table » en cas de sor­tie. Sté­phane Le Foll a aus­si aver­ti qu’il n’y au­rait dans ce cas « plus de mar­ché unique » pour la Grande­bretagne.

De leur cô­té, les té­nors des Ré­pu­bli­cains se re­laient pour aler­ter sur les dan­gers d’une éven­tuelle sor­tie. Ce scé­na­rio se­rait une « ca­tas­trophe » pour les Bri­tan­niques, a plai­dé Ni­co­las Sar­ko­zy. Le Brexit « af­fai­bli­rait » une Eu­rope « dé­jà fra­gi­li­sée », a ren­ché­ri Alain Jup­pé.

Vers un « prin­temps du sou­ve­rai­nisme ? »

En face, eu­ros­cep­tiques et sou­ve­rai­nistes se ré­jouissent de ce ré­fé­ren­dum et es­pèrent que la rup­ture au­ra lieu. Car le Brexit pour­rait ac­cré­di­ter la thèse se­lon la­quelle une sor­tie de L’UE est pos­sible sans pro­vo­quer de ca­tas­trophe ma­jeure.

Ma­rine Le Pen voit dans ce dé­bat le signe d’une « dy­na­mique forte » vers un « prin­temps du sou­ve­rai­nisme à tra­vers l’eu­rope ». Elle a ré­ité­ré son sou­hait d’un ré­fé­ren­dum iden­tique dans chaque pays de l’union.

Dans tous les cas, « il y au­ra un avant et un après » le ré­fé­ren­dum bri­tan­nique, ad­mettent tous les res­pon­sables po­li­tiques. Tous sont d’ac­cord : l’union est ma­lade, ron­gée par les dif­fi­cul­tés éco­no­miques et la mon­tée des po­pu­lismes.

Ils di­vergent en re­vanche sur les ré­ponses à ap­por­ter. Ni­co­las Sar­ko­zy, per­sua­dé du be­soin de « re­fon­der pro­fon­dé­ment le pro­jet eu­ro­péen », a évo­qué mar­di avec An­ge­la Mer­kel la « né­ces­si­té d’un nou­veau trai­té ».

À gauche, les dé­pu­tés so­cia­listes ont eux ré­cla­mé un « nou­vel élan » pour une Eu­rope « plus so­li­daire », met­tant en avant des pro­po­si­tions du PS concer­nant no­tam­ment « un socle com­mun de droits so­ciaux » ou « un im­pôt eu­ro­péen sur les mul­ti­na­tio­nales ». ■

PHO­TO AFP

MA­CRON. Il se­ra « in­trai­table » en cas de Brexit.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.