Montre molle

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités - Alexandre Mo­rel

Que ce soit « oui » ou « non », tout le monde perd. Si le Royaume-uni reste, l’union eu­ro­péenne de­meu­re­ra cette montre molle à la Sal­va­dor Da­li que l’élar­gis­se­ment à l’eu­rope cen­trale et orien­tale a fait d’elle. Plus que ja­mais, Londres se­ra aux avant-postes pour blo­quer toute ini­tia­tive d’in­té­gra­tion plus pous­sée de ses par­te­naires conti­nen­taux. Si la ré­ponse est le choix du grand large, l’eu­rope s’am­pu­te­ra de 16 % de puis­sance éco­no­mique. Et elle ne s’épar­gne­ra pas une cla­ri­fi­ca­tion a prio­ri sa­lu­taire mais dont l’état de fai­blesse du couple fran­co-al­le­mand ne laisse rien au­gu­rer de bon. L’ini­tia­tive pré­pa­rée par l’ély­sée est en­core dans les limbes. De­puis la pan­ta­lon­nade de la ma­nif in­ter­dite/au­to­ri­sée, l’au­to­ri­té de l’état est à ce point dé­li­ques­cente que Fran­çois Hol­lande ne pè­se­ra plus lourd face à une An­ge­la Mer­kel à la fois po­la­ri­sée par ses élec­tions de 2017 et dé­pour­vue de vi­sion stratégique eu­ro­péenne. Fin de par­tie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.