Un scé­na­rio qui reste en­core à écrire

La Ci­né­ma­thèque du Li­mou­sin se cherche un ave­nir au sein de la grande ré­gion

La Montagne (Brive) - - Le Fait Du Jour Limousin - Philippe Roch

À tra­vers son sa­voir-faire tech­nique ou ses in­no­va­tions, la Ci­né­ma­thèque compte pe­ser da­van­tage au sein d’un vaste ré­seau ré­gio­nal.

Apar­tir de la ren­trée, le pu­blic qui fré­quente les ar­chives dé­par­te­men­tales de la Haute­vienne de­vrait bé­né­fi­cier de Postes de Consul­ta­tion Multimédia (PCM). Ces bornes nu­mé­riques offrent un ac­cès à l’in­té­gra­li­té des films qui ont été nu­mé­ri­sés par la Ci­né­ma­thèque et ses par­te­naires ré­gio­naux. D’autres centres d’ar­chives au­raient éga­le­ment ma­ni­fes­té leur in­té­rêt pour ce dis­po­si­tif, ain­si qu’une ving­taine de bi­blio­thé­caires du dé­par­te­ment qui ont été re­çus à la Ci­né­ma­thèque mi­juin. Le Pré­sident fon­da­teur de l’as­so­cia­tion, Marc Wil­mart, ai­me­rait pro­gres­si­ve­ment étendre ce dis­po­si­tif sur le ter­ri­toire de la ré­gion Aqui­taine­li­mou­sin­poi­tou­cha­rentes. Mais il ne compte pas s’ar­rê­ter là.

Une dy­na­mique d’ex­pan­sion

La Ci­né­ma­thèque du Li­mou­sin a dé­jà com­men­cé à se rap­pro­cher de struc­tures ré­gio­nales qui ont des mis­sions si­mi­laires : le Fonds Au­dio­vi­suel de Re­cherche (FAR) de la Ro­chelle, Tra­fic Images à An­gou­lême ou La Mé­moire de Bor­deaux Mé­tro­pole. Son champ d’ac­tion dé­passe même le cadre ré­gio­nal, à l’image des ac­cords pas­sés avec les ci­né­ma­thèques de Tou­louse et Saint­étienne ou avec La Fon­da­tion Va­renne, à Cler­montFer­rand. « Nous sommes à une pé­riode char­nière, avance le pré­sident Marc Wil­mart. Dans la si­tua­tion ac­tuelle, nous consta­tons que pour la col­lecte ou la va­lo­ri­sa­tion d’autres font ce­la très bien. En re­vanche, pour la tech­nique, nous sommes les mieux pla­cés. La Ci­né­ma­thèque du Li­mou­sin pour­rait donc de­ve­nir l’opé­ra­teur tech­nique d’un ré­seau […] ap­pe­lé à se dé­ve­lop­per sur la Grande Aqui­taine. »

D’im­por­tants moyens tech­niques

La Ci­né­ma­thèque dis­pose au­jourd’hui d’ou­tils de pointe pour la nu­mé­ri­sa­tion et la conser­va­tion des don­nées nu­mé­riques. Elle peut trai­ter sept for­mats de films ar­gen­tiques dif­fé­rents et dis­pose de l’équi­pe­ment né­ces­saire pour nu­mé­ri­ser de nom­breux for­mats ma­gné­tiques au­dio ou vi­déo (VHS, Bé­ta­cam…). Pour la conser­va­tion et la sé­cu­ri­sa­tion des don­nées nu­mé­riques, la Ci­né­ma­thèque uti­lise de­puis 2014 des car­touches LTO (Li­near Tape Open), équi­pées de bandes ma­gné­tiques. Cette tech­nique de ré­fé­rence per­met de sto­cker de gros vo­lumes de don­nées (plu­sieurs te­ra­oc­tets). Elle est no­tam­ment uti­li­sée à l’ins­ti­tut Na­tio­nal de l’au­dio­vi­suel (INA). Par ailleurs, l’as­so­cia­tion pour­suit son in­las­sable sa col­lecte de films ama­teurs. Chaque an­née, plus d’une cin­quan­taine de nou­veaux dé­po­sants fran­chissent le pal­lier de la Ci­né­ma­thèque.

La construc­tion de la mé­moire ré­gio­nale

« Nous ne sommes ja­mais à l’abri de tom­ber sur un tré­sor qui dor­mait jus­qu’ici dans l’in­dif­fé­rence gé­né­rale, pré­vient Marc Wil­mart. Pour nous, tout peut avoir un in­té­rêt. Une fois la nu­mé­ri­sa­tion et l’in­dexa­tion ef­fec­tuées, nous met­tons en ligne des ex­traits du film sur notre site in­ter­net. En nous cé­dant les droits d’uti­li­sa­tion, les do­na­teurs par­ti­cipent à la construc­tion de la mé­moire en images de la ré­gion, à par­tir de films ama­teurs. » C’est ain­si que l’on peut dé­cou­vrir de nom­breuses « pé­pites » telles que les fu­né­railles de l’em­blé­ma­tique maire de Li­moges, Léon Bé­toulle ; le vil­lage d’ora­dour­sur­glane en 1943 ou des images de Pou­li­dor avant le dé­but de sa fa­bu­leuse car­rière… Libre à cha­cun d’en dé­ni­cher d’autres. ■

PHO­TOS THO­MAS JOUHANNAUD

LI­MOGES. Vé­ro­nique Jean et Be­noît De­con­chat en train de clas­ser les nom­breuses bo­bines qui consti­tuent ce fonds d’ar­chives.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.