Un chan­tier qui ne doit pas dis­jonc­ter

Ene­dis in­ves­tit 1,9 mil­lion d’eu­ros pour mo­der­ni­ser le poste source de la Bo­riette

La Montagne (Brive) - - Brive Vivre Sa Ville - Éric Porte

Élé­ment clé de la dis­tri­bu­tion d’élec­tri­ci­té sur l’ag­glo­mé­ra­tion, le poste de la Bo­riette, près du Sta­dium, est mo­der­ni­sé sans que le cou­rant ne soit cou­pé.

De l’ex­té­rieur, ce chan­tier n’a rien de spec­ta­cu­laire, hor­mis le mon­tant de la fac­ture (1,923 mil­lion d’eu­ros). Mais pour les hommes de l’art, les élec­tri­ciens d’ene­dis (ex­erdf), il est peu­têtre un peu plus dé­li­cat que d’autres : « Toutes les in­ter­ven­tions se font sous ten­sion, ex­plique Philippe Vour, res­pon­sable main­te­nance pour le Li­mou­sin. Les fausses ma­noeuvres sont in­ter­dites, si­non on prive la moi­tié de l’ag­glo­mé­ra­tion de Brive d’élec­tri­ci­té ».

Con­crè­te­ment, l’ex­ploi­tant a dé­ci­dé de mo­der­ni­ser les ins­tal­la­tions du poste source, si­tué près du Sta­dium, et qui joue un rôle ma­jeur pour la dis­tri­bu­tion d’élec­tri­ci­té.

Chan­ge­ment de tech­no­lo­gies

« C’est un ou­vrage qui fait le lien entre les lignes hautes ten­sion et le ré­seau pu­blic de dis­tri­bu­tion, re­prend le res­pon­sable. Ici, l’élec­tri­ci­té ar­rive sous 90.000 volts ; elle re­part à 20.000 volts ». Dé­mar­ré en fé­vrier et pré­vu jus­qu’à la fin de l’an­née, le chan­tier ne porte pas sur les trois gros trans­for­ma­teurs ins­tal­lés à l’ex­té­rieur, mais sur les ins­tal­la­tions an­nexes.

« On change tout sim­ple­ment de tech­no­lo­gie. On passe du fi­laire au nu­mé­rique », pré­cise Philippe Vour. Dit comme ça, tout semble simple ; la réa­li­té est beau­coup plus com­pli­quée. Pour faire (à peu près) simple, les agents d’ene­dis et de la so­cié­té Cha­vi­nier rem­placent les rames de dis­jonc­teurs, des ins­tal­la­tions qui as­surent l’en­voi d’élec­tri­ci­té sur des sec­teurs

géo­gra­phiques pré­cis. La dif­fi­cul­té, c’est de la faire sans que le client ne s’en aper­çoive : « Il faut cas­ser du bé­ton pour chan­ger chaque cel­lule. C’est un peu dé­li­cat », convient Philippe Vour.

Le poste de com­mande va lui aus­si chan­ger de tech­no­lo­gie (fibre op­tique, élec­tro­nique…) afin de per­mettre un pi­lo­tage à dis­tance, de­puis l’agence ré­gio­nale Ene­dis de Li­moges. Autre ob­jec­tif pour l’ex­ploi­tant : aug­men­ter les ca­pa­ci­tés de ce poste source pour ré­pondre aux évo­lu­tions de la consom­ma­tion et de la pro­duc­tion. ■

PHO­TO PASCAL PERROUIN

COU­LISSES. Philippe Vour de­vant des rames de dis­jonc­teurs qui vont être rem­pla­cées ; le chan­tier doit s’éta­ler jus­qu’à la fin de l’an­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.