■ COR­RÈZE

Une ex­pé­rience nu­mé­rique pi­lote est me­née dans les écoles de Cham­bou­live et de Don­ze­nac

La Montagne (Brive) - - La Une - Dra­gan Pé­ro­vic

Le ro­bot « Nao » aime quand les éco­liers lui ra­content des his­toires

De­puis la der­nière ren­trée, à Cham­bou­live et à Don­ze­nac, deux ro­bots sont trans­for­més en mé­dia­teurs de cer­tains ap­pren­tis­sages.

Un ro­bot de 60 cm de haut à l’as­pect hu­ma­noïde est as­sis par terre. En face de lui, 3 élèves… « Bon­jour les en­fants. Vous ve­nez me ra­con­ter une his­toire ? Alors, je vais vous écou­ter at­ten­ti­ve­ment », an­nonce­t­il.

« Léo­nard est co­quin. Il tire la queue du chat. Le chat se ré­veille… » Une élève de grande sec­tion lit à haute voix.

« C’est bien. Tu as bien ra­con­té l’his­toire. J’ai­me­rais main­te­nant qu’un autre en­fant me la ra­conte », lance le ro­bot.

En fran­çais, en maths

Nous sommes dans la classe Grande sec­tion ­ CP de l’école de Cham­bou­live, où le ro­bot « Nao ac­com­pagne de­puis la der­nière ren­trée les ap­pren­tis­sages des en­fants. À la même date, son frère ju­meau pré­nom­mé « Don­zy » a in­té­gré l’uni­té lo­ca­li­sée pour l’in­clu­sion sco­laire (ULIS) à l’école de Don­ze­nac. Ces deux ro­bots sont l’in­car­na­tion d’une ex­pé­rience pé­da­go­gique pi­lote, unique en Li­mou­sin.

Jeu­di, un 1er bi­lan de cette ex­pé­rience a été pré­sen­té à Cham­bou­live, en pré­sence du rec­teur de l’aca­dé­mie de Li­moges, Pier­reYves Du­woy.

Isa­belle Doul­cet, en­sei­gnante dans la classe Grande sec­tion­cp à Cham­bou­live ex­plique : « Je tra­ vaille avec mes deux autres col­lègues sur ce pro­jet de­puis sep­tem­ bre. Nous avons fixé des ob­jec­tifs pré­cis, puis ré­flé­chi sur les scé­na­ rios pour chaque ap­pli­ca­tion. Puis, la so­cié­té Wi­sy.fr s’est char­gée de la pro­gram­ma­tion. Ces pro­grammes, nous de­vions les tes­ter pour voir ce qui était à mo­di­fier ».

À Cham­bou­live, Nao est uti­li­sé en prio­ri­té en lan­gage oral, com­pré­hen­sion im­pli­cite et ex­pli­cite des consignes et des his­toires. « On peut aus­si créer de pe­tits ri­tuels très simples sur la mé­téo ou lui ra­con­ter sa jour­née, ex­plique Isa­belle Doul­cet. Le bi­lan est très po­si­tif au­tant pour les en­fants que pour nous ».

San­drine Gaillac est maî­tresse de L’ULIS de Don­ze­nac. « En ma­thé­ma­tiques, on uti­lise Don­zy en cal­cul men­tal. En fran­çais, on est plus sur l’ap­pren­tis­sage de la construc­tion des phrases. Don­zy est un vrai plus. Il n’a pas le rôle de l’en­sei­gnant éva­lua­teur. C’est un mé­dia­teur qui guide l’en­fant. Plu­tôt qu’uti­li­ser un ma­nuel de lec­ture, on peut uti­li­ser Don­zy. C’est un ou­til de plus. » ■

GAU­DIN PHO­TO : AGNÈS

NAO. À l’école de Cham­bou­live, il fait of­fice de mé­dia­tion dans les ap­pren­tis­sages, de­puis la ren­trée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.