Jean-paul De­na­not : « L’eu­rope doit im­pé­ra­ti­ve­ment se ré­for­mer »

La Montagne (Brive) - - Le Brexit En Limousin - A-S.P.

« C’est la vo­lon­té du peuple bri­tan­nique… ». Le dé­pu­té eu­ro­péen so­cia­liste Jeanpaul De­na­not était hier ma­tin un peu grog­gy après l’an­nonce de la sor­tie du Royaume-uni de l’union eu­ro­péenne.

« C’est une pé­riode ex­trê­me­ment com­pli­quée qui com­mence pour le Royaume­uni et pour l’union eu­ro­péenne, confie­t­il. Il y a la se­maine pro­chaine une ses­sion ex­tra­or­di­naire du Par­le­ment pour voir com­ment les choses vont se pas­ser. »

Jean­paul De­na­not ne croit pas à une conta­gion des ap­pels à ré­fé­ren­dum en Eu­rope. Pour lui, l’union Eu­ro­péenne s’en sor­ti­ra, mais à condi­tion qu’elle se ré­forme. « Il faut, ex­plique­t­il, que cette com­mis­sion eu­ro­péenne soit moins bu­reau­cra­tique et n‘im­pose pas en per­ma­nence des sys­tèmes com­plexes qui mettent les ci­toyens en dif­fi­cul­tés. Il faut pro­fi­ter de cette oc­ca­sion pour re­par­tir du bon pied ».

« Le dé­part du Royau­meU­ni consti­tue une perte pour l’union et le sym­bole d’une Eu­rope en crise, pour­suit­il. C’est l’échec d’une Eu­rope ex­clu­si­ve­ment dé­diée au mar­ché in­té­rieur. L’heure doit être à la re­fon­da­tion pour re­nouer avec la vo­ca­tion d’ori­gine de l’union, as­su­rer la dé­mo­cra­tie et le res­pect de va­leurs, la pros­pé­ri­té, la li­ber­té et la paix par la so­li­da­ri­té ».

Pour Jean­paul De­na­not et le groupe so­cia­listes & dé­mo­crates, « l’heure est donc à la re­fon­da­tion » : « les vingt­sept doivent tra­vailler en­semble en ma­tière mi­gra­toire, de dé­fense, de sé­cu­ri­té, de tran­si­tion éner­gé­tique et nu­mé­rique. Au ni­veau de la zone eu­ro, nous de­vons par­ve­nir à une vé­ri­table conver­gence so­ciale et fis­cale. » ■

JEAN-PAUL DE­NA­NOT. Dé­pu­té eu­ro­péen.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.