TRE­VOR LEG­GETT

La Montagne (Brive) - - Le Brexit En Limousin -

Cet An­glais a fon­dé la so­cié­té Leg­gett dans les an­nées 90, dont le pôle im­mo­bi­lier com­prend une qua­ran­taine de sa­la­riés sur 9 sites en France (dont un à Rochechouart).

Quelle part re­pré­sente les Bri­tan­niques dans votre clien­tèle ? En­vi­ron la moi­tié, sa­chant que 80 % de notre clien­tèle est étran­gère. De toute fa­çon, les An­glais sont tou­jours le plus grand nombre d’ache­teurs étran­gers en France.

Com­ment évo­lue le mar­ché en Li­mou­sin ? C’est une ré­gion qui marche très bien car le cli­mat est agréable (par rap­port à l’an­gle­terre), l’offre est large et les mai­sons ne sont pas très chères. Néan­moins, nous avons connu un creux en juin avec les Bri­tan­niques. Nous avions pré­vu des em­bauches mais ce­la risque d’être com­pro­mis car on s’at­tend à une baisse d’ac­ti­vi­té, dans un pre­mier temps du moins.

Com­ment en­vi­sa­gez-vous l’ave­nir ? Ce ré­fé­ren­dum au­ra plus di­vi­sé le pays que lors de nos pré­cé­dentes élec­tions, y com­pris au sein des fa­milles. Je risque de de­man­der la na­tio­na­li­té fran­çaise. Si je ne peux pas être eu­ro­péen en étant an­glais, je se­rai eu­ro­péen fran­çais. Et je crois qu’il y au­ra bien d’autres de­mandes !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.