Da­vid Val­lat : un pho­to­graphe du quo­ti­dien

La Montagne (Brive) - - Brive -

Il n’est pas rare de croi­ser la route de Da­vid Val­lat et de son in­sé­pa­rable ap­pa­reil pho­to. Né en 1969, ce tul­liste d’ori­gine ha­bite de­puis 6 ans avec sa femme et ses deux en­fants au lieu­dit des quatre routes sur la com­mune d’al­bus­sac. Ses ap­pa­ri­tions ré­pé­tées à l’oc­ca­sion des cé­ré­mo­nies et des temps forts de la vie bey­na­toise té­moignent de son at­ta­che­ment à la com­mune. Son pen­chant pour la pho­to est né chez lui à l’âge de 19­20 ans en pa­ral­lèle de sa pas­sion des pom­piers et plus par­ti­cu­liè­re­ment des en­gins mi­nia­tures sur ce thème. « A l’époque, je pho­to­gra­phiais les vé­hi­cules pour mieux les re­pro­duire en­suite » pré­cise ce­lui qui pos­sède d’ailleurs chez lui une fa­bu­leuse col­lec­tion.

Pom­pier un jour...

Ayant été pom­pier lui­même pen­dant 5 ans à Brive, il conti­nue au­jourd’hui de bai­gner dans cet uni­vers dont sont is­sus un très grand nombre des cli­chés de sa photothèque. Pré­sent par­fois (lors­qu’il le peut) sur les lieux de cer­taines in­ter­ven­tions, il aime (au­to­ri­sa­tion à l’ap­pui) im­mor­ta­li­ser le tra­vail des sol­dats du feu au coeur de l’ac­tion. La qua­li­té de ses pho­tos lui ont en outre per­mis de col­la­bo­rer avec les pom­piers du centre de se­cours de Bey­nat no­tam­ment pour les ca­len­driers mais aus­si en lien avec les JSP dont son fils Tho­mas fait ac­tuel­le­ment par­tie.

Ce­pen­dant les sources d’ins­pi­ra­tions de Da­vid ne se can­tonnent pas à cet uni­vers. Il prend des pho­tos de pay­sages (no­tam­ment de cas­cades), de cé­ré­mo­nies ou de ma­ni­fes­ta­tions as­so­cia­tives ou mu­ni­ci­pales, sai­sis­ sant l’im­mé­dia­te­té d’un év&éne­ment.

A l’af­fût d’une belle lu­mière ou re­tou­chant sub­ti­le­ment ses réa­li­sa­tions, Da­vid Val­lat est un per­fec­tion­niste qui ne laisse rien au ha­sard. Ca­pable de prendre jus­qu’à plu­sieurs mil­liers de pho­tos en quelques jours, ce cu­rieux de na­ture consacre la plus grande par­tie de son temps libre à cette pas­sion.

Da­vid Val­lat est pe­tit à pe­tit de­ve­nu une ré­fé­rence lo­cale en ma­tière de pho­to­gra­phie au point d’être dé­sor­mais sol­li­ci­té par les élus eux­mêmes et les as­so­cia­tions dé­si­reuses de réa­li­ser des re­por­tages de qua­li­té.

Cette évo­lu­tion lui fait évi­dem­ment plai­sir et le pousse à en­vi­sa­ger d’autres pro­jets dont la réa­li­sa­tion d’un livre pho­to­gra­phique sur l’évo­lu­tion de Bey­nat et avec tou­jours cette en­vie qu’il ne cache pas, de re­joindre un jour le ser­vice com­mu­ni­ca­tion des pom­piers de la Cor­rèze. D’une pas­sion à l’autre, il n’y a dé­ci­dé­ment qu’un pas. ■

DA­VID VAL­LAT. Da­vid Val­lat aime par­ler et par­ta­ger sa pas­sion de la pho­to.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.