Le si­lence est d’or pour les Bleus

L’équipe de France pré­pare son match cou­pe­ret loin des re­gards

La Montagne (Brive) - - Sports - À Clai­re­fon­taine Ra­phaël Co­quel ra­phael.co­quel@cen­tre­france.com

Pour pré­pa­rer au mieux sa confron­ta­tion contre l’eire, le staff des Bleus im­pose le si­lence à ses joueurs et des en­traî­ne­ments à huis clos.

Cir­cu­lez, y’a rien à voir ! Ou à en­tendre. De­puis quelques jours, Clai­re­fon­taine, le centre d’en­traî­ne­ment des Bleus, a pris des airs de bun­ker, avec des séances d’en­traî­ne­ment à huis clos et des sol­li­ci­ta­tions avec la presse ré­duites à peau de cha­grin. Une stra­té­gie de re­pli sur soi et un dé­but de bla­ckout mé­dia­tique, for­cé­ment dé­ci­dés par Di­dier Des­champs, le sé­lec­tion­neur na­tio­nal, qui y voit sans doute le meilleur moyen de pré­pa­rer le hui­tième de fi­nale de l’eu­ro contre l’eire de­main à Lyon.

« On n’est pas en vase clos », Guy Sté­phan

Di­mi­tri Payet et Yo­han Ca­baye ont ain­si été les der­niers joueurs à faire leurs de­voirs de­vant la presse, lun­di, au len­de­main du match nul contre la Suisse (0­0). Mar­di, c’est Noël Le Graët, le pré­sident de la Fé­dé­ra­ tion Fran­çaise de Foot­ball, qui s’y est col­lé. Hier, l’en­ca­dre­ment tri­co­lore a en­voyé au feu Guy Sté­phan, l’ad­joint de Di­dier Des­champs, qui a fait le job, en ha­bi­tué de l’exer­cice. Il n’a pas échap­pé à une ques­tion sur ce si­lence mé­dia­tique plus ou moins im­po­sé aux Bleus. « On n’est pas en vase clos », a­t­il af­ fir­mé. « À Biar­ritz, pen­dant la pré­pa­ra­tion, tous les en­traî­ne­ments étaient ou­verts au pu­blic et on a vu la fer­veur po­pu­laire. Quand on est re­ve­nu à Clai­re­fon­taine, il y a eu des en­traî­ne­ments ou­verts et des en­tre­tiens in­di­vi­duels. Mais après la phase de groupes, il était im­por­tant de se re­trou­ver entre nous. Ce sont des mo­ments pri­vi­lé­giés. Les joueurs avaient be­soin de ré­cu­pé­rer ».

Paul Pog­ba tou­jours muet en pré­pa­ra­tion

Per­sonne n’en doute. Mais la France du foot au­rait peut­être ai­mé en­tendre ce que cer­taines stars tri­co­lores avaient sur le coeur, comme Paul Pog­ba, tou­jours pas en­ten­du de­puis le dé­but de la pré­pa­ra­tion. À la de­mande ex­presse de Di­dier Des­champs si on en croit Phi­lippe Tour­non, le chef de presse de l’équipe de France : « Il ne re­fuse pas de ve­nir en confé­rence de presse, c’est le sé­lec­tion­neur qui es­time que ce n’est pas le mo­ment qu’il vienne. »

À dé­faut de l’en­tendre, on es­père le voir à l’oeuvre de­main après­mi­di (15 heures) à Lyon contre l’eire où le mi­lieu de ter­rain de la Juve et les Bleus joue­ront gros. Une sor­tie de route à ce stade de l’épreuve, contre la 33e équipe du clas­se­ment FI­FA, fe­rait très mau­vais genre. ■

HUIS CLOS. De­puis quelques jours les séances d’en­traî­ne­ment des Bleus à Clai­re­fon­taine se passent toutes portes fer­mées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.