Les eu­ros­cep­tiques crient vic­toire et voient plus loin

La Montagne (Brive) - - France & Monde -

Les eu­ros­cep­tiques ont crié vic­toire, hier ma­tin, et ap­pe­lé à un ré­fé­ren­dum dans leurs pays sur une éven­tuelle sor­tie de l’union eu­ro­péenne (UE), fai­sant gran­dir les craintes sur le fu­tur de l’uni­té eu­ro­péenne.

« Vic­toire de la li­ber­té ! Comme je le de­mande de­puis des an­nées, il faut main­te­nant le même ré­fé­ren­dum en France et dans les pays de L’UE », a dé­cla­ré la pré­si­dente du Front na­tio­nal, Ma­rine Le Pen, sur Twit­ter. « L’élite eu­ro­phile a été vain­cue. Les Bri­tan­niques montrent à l’eu­rope le che­min vers le fu­tur et la li­bé­ra­tion », a af­fir­mé le dé­pu­té néer­lan­dais d’ex­trême droite Geert Wil­ders. Ce dé­pu­té ré­clame aus­si un « ré­fé­ren­dum sur un “Nexit”, une sor­tie néer­lan­daise de L’UE ».

« L’union eu­ro­péenne, on la change ou on la quitte », a lan­cé Jean­luc Mé­len­chon, re­lan­çant son ap­pel à la « sor­tie des trai­tés eu­ro­péens ». En Ita­lie, Mat­teo Sal­vi­ni, di­ri­geant de la Ligue du Nord, a sa­lué sur Twit­ter le « cou­rage des ci­toyens libres » face aux « men­songes, me­naces et chan­tages ».

« C’est for­mi­dable que les au­teurs de cette cam­pagne d’in­ti­mi­da­tion aient su­bi un re­tour de ma­ni­velle », a dé­cla­ré le Par­ti po­pu­laire da­nois, par­ti de droite po­pu­liste, qui plaide pour un ré­fé­ren­dum en vue d’ob­te­nir « une col­la­bo­ra­tion moins contrai­gnante avec L’UE ». En Al­le­magne, Frauke Pe­try, chef du par­ti po­pu­liste de droite AFD, sou­haite pour sa part « une Eu­rope des pa­tries ».

Des ap­pels de dé­mis­sion à l’en­contre du pré­sident de la Com­mis­sion eu­ro­péenne, Jean­claude Jun­cker, et du pré­sident du Par­le­ment eu­ro­péen, Mar­tin Schulz, ont aus­si émer­gé. « Le peuple a tran­ché. L’UE a échoué. Jun­cker et Schulz sont res­pon­sables, ils doivent dé­mis­sion­ner », a lan­cé sur Fa­ce­book une autre di­ri­geante de l’afd, Bea­trix von Storch. Le pré­sident du par­ti d’ex­trême droite au­tri­chien FPÖ, Heinz Ch­ris­tian Strache, a aus­si de­man­dé leur dé­mis­sion. Si L’UE « s’obs­ti­nait dans son re­fus des ré­formes, voire en­vi­sa­geait d’in­té­grer la Tur­quie, alors un vote de l’au­triche sur son ap­par­te­nance à L’UE de­vien­drait un ob­jec­tif », a­t­il ajou­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.