LIBRES PRO­POS

La Montagne (Brive) - - Jeux -

Ce fut une belle jour­née de dé­but d’été avec une lueur ma­gni­fique du cou­chant sur les Cé­vennes.

Ce fut une se­maine pleine de com­bats. Ce­lui de Be­noîte Groult pour les femmes n’a pas été as­sez sa­lué à mon gré. Elle a me­né sa ba­taille avec élé­gance et force. Elle est par­tie au bout de sa vie, libre et tou­jours vi­gi­lante.

Les autres ba­tailles ré­cur­rentes sont certes res­pec­tables mais tel­le­ment dans l’im­mé­dia­te­té et si peu dans l’ave­nir de la pla­nète et de son hu­ma­ni­té.

Ain­si le sort des abeilles et de l’huile de palme. Cette huile qui fait la for­tune de quelques mul­ti­na­tio­nales et qui sup­pose la des­truc­tion de mil­liers d’hec­tares d’arbres est l’ob­jet d’un mar­chan­dage entre l’eu­rope et quelques pays d’asie dont l’in­do­né­sie. C’est ça ou bien de ju­teux contrats an­nu­lés. Alors de mo­ra­toires en exemp­tions, on re­pousse la dé­ci­sion de son in­ter­dic­tion.

Et puis il y a le sort des abeilles. Ces bes­tioles qui font bzz, bzz, bzz, tra­vailleuses sans li­mite d’heures ni conven­tions col­lec­tives. Ces vo­leuses de sucres qui s’acharnent sur les la­vandes et autres pis­tils sa­vou­reux afin de pro­duire du miel sont une es­pèce me­na­cée.

Les 300.000 co­lo­nies d’abeilles sont dé­ci­mées, on est pas­sé de 30.000 tonnes de miel en 1990 à 15.000 tonnes en 2015. Le bon­ heur des mul­ti­na­tio­nales qui usent des néo­ni­co­ti­noïdes no­cifs pour les pol­li­ni­sa­teurs sau­vages tels les bour­dons ou les pa­pillons semble plus fort que la rai­son scien­ti­fique.

Des lob­bys sont à la ma­noeuvre. Et ob­tiennent que leurs pro­duits des­truc­teurs aient en­core de bien belles an­nées de­vant eux. Qui se sou­cie il est vrai de la no­ci­vi­té de trois mo­lé­cules aux noms ex­tra­va­gants : imi­da­clo­pride, clo­thia­mi­dine, thia­mé­thoyame… Du cha­ra­bia !

En fait celles­ci sont in­ter­dites sur la plu­part des cultures tels le tour­ne­sol, le maïs, le col­za. Mais pour les abeilles on at­ten­dra quelques an­nées. Les pro­duits toxi­ ques sont pour­tant bien connus et leur dif­fu­sion dans la na­ture est meur­trière. Mais tant pis il faut bien mé­na­ger le pré­sent c’est­àdire des em­plois, des ha­bi­tudes, des com­merces lu­cra­tifs.

La très haute toxi­ci­té de ces pes­ti­cides ne fait pas de quar­tier chez les abeilles et l’on est mo­qué en dé­fen­dant le sort de ces in­sectes qui sus­citent au­tant de craintes pour nos épi­dermes que d’en­vie dès lors que la tar­tine est cou­verte de miel.

Ces pe­tites choses es­sen­tielles pa­raissent bien dé­ri­soires dans une ac­tua­li­té de guerre et de conflits so­ciaux. Mais l’huile de palme et les abeilles mé­ritent une at­ten­tion qui n’est pas ri­di­cule.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.