Pre­mier doublé et une pres­ta­tion qui porte l’équipe de France

Nous avons sui­vi la pres­ta­tion d’an­toine Griez­mann à la loupe, hier

La Montagne (Brive) - - Euro 2016 Sports Euro 2016 - À Dé­cines, Pierre Des­trade

An­toine Griez­mann a qua­li­fié l’équipe de France pour les quar ts de f in­ale de l’eu­ro, après son doublé contre l’eire, hier, au Parc OL (2-1). Il a été élu homme du match.

Il a fal­lu qu’il re­vienne près de sa terre na­tale bour­gui­gnonne, Mâ­con, à une heure et de­mie du Parc OL, pour se mon­trer dans cet Eu­ro.

À 13 ans, An­toine Griez­mann quitte L’UF Mâ­con­nais pour la Real So­cie­ dad. Et brille ac­tuel­le­ment avec l’at­le­ti­co Ma­drid.

« Comme ça toute l’an­née à l’at­le­ti­co »

Hier, le n° 7 de l’équipe de France a re­mis une équipe de France dans le droit che­min, après une pre­mière pé­riode com­pliq u é e. In q u i e t le jeune Bour­gui­gnon ? « C’est comme ça toute l’an­née avec l’at­le­ti­co. Il faut souf­ frir par­fois. » Ra­me­nant les Bleus dans le droit che­min après un pe­nal­ty en­cais­sé dès la 2e, An­toine Griez­mann ne se dé­fi­nis­sait pas comme le sauveur. « Tout le monde l’a été. Que ce soit Bak ( Ba­ca­ry Sa­gna) avec son centre, ou Oliv’ ( Oli­vier Gi­roud) avec sa passe, etc. »

Très peu en vue en pre­mière pé­riode, il traî­nait pour­tant der­rière Gi­roud et cher­chait le jeu à terre, fait de passes cour tes. Mais il n’a ja­mais pu faire la dif­fé­rence dans un sys­tème où il de­vait prendre le cô­té droit de l’at­taque (4­3­3). Il a bien ten­té de la tête, dos au but au point de pe­nal­ty (18e), ou en­core de frap­per sur son bon pied en de­hors de la sur­face, mais sans ca­drer (22e). Il a sou­vent dé­cro­ché, mais n’a ja­mais trou­vé ses par­te­naires et a su­bi l’en­ga­ge­ment des Ir­lan­dais.

Deux buts, un car­ton rouge pro­vo­qué

Fi­na­le­ment, sa bonne pres­ta­tion est ar­ri­vée lors­qu’il a été re­pla­cé dans l’axe par Di­dier Des­champs, dans un 4­2­3­1 qui lui sied mieux. « L’axe j’y joue toute l’an­née. C’est là que j’ai mes re­pères. C’est plus fa­cile. » Il était là où il fal­lait pour re­prendre le centre de Sa­gna (58e), trom­pant le gar­dien ir­lan­dais Ran­dolph. Et il était là où il fal­lait pour ré­cu­pé­rer la dé­via­tion de Gi­roud de la tête, pour battre Ran­dolph du gauche, en face­à­face (61e). Si le joueur de l’at­le­ti­co Ma­drid n’a pas réa­li­sé le tri­plé, il a contri­bué peu après à l’af­fai­blis­se­ment de l’ir­lande, en pro­vo­quant le car­ton rouge de Duf­fy, qui le fauche à la li­mite de la sur­face.

Homme du match, An­toine Griez­mann se­ra cer­tai­ne­ment at­ten­du ain­si en quart de fi­nale, que ce soit par l’an­gle­terre ou l’is­lande. ■ 18e. Tête de Griez­mann ! Dos au but, il touche le bal­lon ti­ré par Payet. Le gar­dien ir­lan­dais est sur la tra­jec­toire. 23e. 1re frappe ca­drée. Elle est trop molle pour in­quié­ter Ran­dolph. 45e . En­core une frappe contrée ! Après Payet, Gr iez­mann s’es­saie. Il bute sur le mur vert. 58e. Griez­mann est à la ré­cep­tion du centre de Sa­gna. Il place une tête puis­sante sur la droite de Ran­dolph (1-1). 61e. Il double la mise. Il trompe le gar­dien en face à face. Il avait sui­vi la dé­via­tion de la tête de Gi­roud (2-1). 66e . Car­ton rouge pour Duf­fy. Lan­cé par Gi­roud, Griez­mann est rat­tra­pé puis ta­clé à la li­mite de la sur­face. 83e. Belle en­tente entre Payet et Griez­mann qui manque de peu le centre du joueur de West Ham. 90e+1. Pas de tri­plé ! Il se pré­sente de­vant Ran­dolph mais sa frappe du gauche est re­pous­sée.

HOMME DU MATCH. Éteint en pre­mière pé­riode, An­toine Griez­mann a sur­gi en deuxième pé­riode pour ren­ver­ser l’eire et qua­li­fier la France en quart de fi­nale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.