Lavillenie, la ve­dette c’est en­core lui

Le Cler­mon­tois vain­queur avec une MPM à 5,95 m

La Montagne (Brive) - - Sports L'actu Nationale -

Le per­chiste Re­naud Lavillenie, lo­co­mo­tive de l’ath­lé­tisme tri­co­lore de­puis 2009, a confir­mé son sta­tut en s’en­vo­lant à 5,95 m, meilleure per­for­mance mon­diale (MPM) de la sai­son, hier à An­gers lors de la 3e et der­nière jour­née des cham­pion­nats de France.

Pro­fi­tant de condi­tions mé­téo en­fin com­pa­tibles avec l’exer­cice pé­rilleux de la perche, le Cler­mon­tois a vrai­ment dé­col­lé. Avant An­gers, le re­cord sai­son­nier du cham­pion olym­pique stag­nait à 5,83 m.

« Ça fait plai­sir, je com­men­çais à ron­ger mon frein de faire de bons trucs à l’en­traî­ne­ment et après, en com­pé­ti­tion, être bri­dé. Dès l’échauf­fe­ment c’était bien », a souf­flé Re­naud, qui a dé­bu­té son concours à 5,75 m.

La perche reste ­ his­toire de culture grâce aux en­traî­neurs et cham­pions qui l’ont tra­ver­sée ­ la dis­ci­pline forte de l’ath­lé­tisme hexa­go­nal.

A preuve : derr ière « Na­po­léon » Lavillenie, Ke­vin Me­nal­do, bles­sé l’hiv e r d e r n i e r, a f r a n c h i 5,80 m.

Ils sont dé­sor­mais quatre (avec Va­len­tin Lavillenie, le fran­gin du boss, et Stan­ ley Jo­seph, troi­sième en pas­sant 5,75 m en An­jou) pour trois places à s’être af­fran­chis du ni­veau de per­for­mance re­quis ( NPR/ 5,70 m) pour les jeux Olym­piques de Rio. Et cinq ­ les quatre plus le jeune Axel Cha­pelle ­ à pré­tendre al­ler aux « Eu­rope » d’am­ster­dam (6 au 10 juillet).

Le 110 m haies est une autre spé­cia­li­té fran­çaise. Quatre hurd­lers peuvent aus­si al­ler à Rio. Le Mar­ti­ni­quais Di­mi­tri Bas­cou, vain­queur en 13” 05, temps de va­leur mon­diale, et Pas­cal Mar­ti­not­la­garde (6e mais gê­né en fi­nale par la chute de son frère Tho­mas), avaient dé­jà leurs billets en poche. En de­mi­fi­nale, le pro­dige Wil­hem Be­lo­cian et Au­rel Man­ga ont éga­le­ment réa­li­sé les mi­ni­ma (13” 35).

Ve­dette de la se­conde jour­née, sa­me­di, en 9” 88 sur 100 m, Jim­my Vi­caut, alour­di, a pei­né sur 200 m (20” 62), en l’ab­sence du sex­tuple te­nant du titre Ch­ris­tophe Le­maitre, qui avait re­non­cé, lé­gè­re­ment bles­sé, à l’is­sue de la fi­nale du 100 m.

Grande fa­vo­rite, Flo­ria Gueï n’a pas été in­quié­tée sur 400 m, en 51” 21, lais­sant à plus d’une se­conde (52” 29) la Ré­moise Ma­rie Gayot. Le vent souf­flant dans la ligne op­po­sée a seule­ment em­pê­ché la Lyonnaise de des­cendre sous les 51 se­condes.

La fa­mille du triple saut, at­tris­tée par la nou­velle bles­sure la veille du cham­pion du monde 2013 Ted­dy Tam­gho, a re­trou­vé un peu de sou­rire avec la Li­mou­geaude Jea­nine As­sa­ni Is­souf, re­tom­bée à 14,40 m, de bon au­gure avant Am­ster­dam.

Yo­hann Di­niz, lui, a ra­pi­de­ment aban­don­né le 5.000 m marche, as­phyxié par une crise d’asthme, « sans doute à cause du pol­len ». « Mais il n’y a pas d’in­quié­tude pour Rio », a ras­su­ré le triple cham­pion d’eu­rope du 50 km marche. ■

LAVILLENIE. Le per­chiste ai­me­rait bien se faire ta­touer une autre date, celle des JO de Rio.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.