Léo Ma­thard : « C’était vrai­ment l’ob­jec­tif, et il a été at­teint »

La Montagne (Brive) - - Sports Limousin - Jean-paul Co­hade

À sa des­cente du po­dium, l’équipe de France était plei­ne­ment sa­tis­faite de ce titre qu’elle était ve­nue cher­cher à Brive. Et la perte de mé­dailles in­di­vi­duelles qui sem­blaient lui tendre les bras la veille ne par­ve­nait pas à gâ­cher son plai­sir.

« L’ob­jec­tif pr in­ci­pal, c’était le titre par équipes et il est at­teint. Du­rant toute la se­maine, on n’a pas par­lé de mé­daille in­di­vi­duelle », sou­li­gnait Léo Ma­thard, qui pou­vait lui aus­si pré­tendre à une place sur le po­dium alors qu’il était 3e au gé­né­ral avant la com­pé­ti­tion d’hier.

Les Fran­çais étaient par­ti­cu­liè­re­ment fiers de la fa­çon dont ils avaient dé­cro­ché le titre, cal­cu­lé sur les deux meilleures cartes quo­ti­diennes des na­tions re­pré­sen­tées. « On sa­vait que si l’un de nous avait un jour de moins bien, on pou­vait comp­ter sur les autres » , poin­tait de son cô­té Franck Mé­dale, tan­ dis que Fran­çois La­grau­let met­tait en avant l’ap­proche des Fran­çais sur le par­cours.

Ap­proche in­tel­li­gente d’un tra­cé tech­nique

«On n’ a pas sou­vent l’oc­ca­sion de faire des concours par équipes. Sur ce tra­cé tech­nique, on a es­sayé d’avoir une ap­proche in­tel­li­gente. Dans ce cas on ne va pas dire qu’ on a un jeu moins agres­sif, mais l’idée est de li­mi­ter la casse à chaque fois, plu­tôt que d’es­sayer de faire des gros coups. Après, si on peut faire des bir­dies, on ne s’en prive pas », sou­riait l’étu­diant, qui goû­tait par­ti­cu­liè­re­ment l’idée de re­tour­ner en­suite outre­at­lan­tique avec cette mé­daille au­tour du cou.

Un hon­neur avec une sa­veur un peu par­ti­cu­lière pour Léo Ma­thard, qui est en­traî­né dans son uni­ver­si­té amé­ri­caine parle coach ad­joint de la sé­lec­tion des États­unis. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.