VU DE LA GRANDE RÉ­GION

La Montagne (Brive) - - L'essentiel -

■ Un ba­teau de plai­sance per­cute « L’her­mione » à Royan La ré­plique de la fré­gate de La­fayette qui se ren­dait dimanche pour la pre­mière fois à Royan de­puis sa mise à l’eau a pro­vo­qué un ac­ci­dent mal­gré elle. Un ba­teau de plai­sance avec deux hommes l’a per­cu­tée en s’ap­pro­chant un peu trop près. Le mât du voi­lier a per­cu­té le beau­pré de « L’her­mione » et s’est cas­sé sous le choc. Sans mât ni voiles, le plai­san­cier a dû ren­trer au mo­teur jus­qu’au port de Royan. L’ac­ci­dent n’a pas fait de bles­sé. ■

■ Un avion dé­rou­té à La Ro­chelle après une dé­faillance tech­nique Le vol Bris­tol-bor­deaux de 14 h 35, opé­ré par la com­pa­gnie Easyjet, a été contraint de faire un dé­tour par l’aé­ro­port de La Ro­chelle dimanche. La faute à une dé­faillance tech­nique à bord de l’air­bus A319, a in­di­qué la com­pa­gnie bri­tan­nique sur son site In­ter­net, sans plus de pré­ci­sion. ■

■ La pro­duc­tion de col­za me­na­cée en Poi­tou-cha­rentes L’oro­banche ra­meuse. C’est ain­si que se nomme cette plante qui se fixe sur les pieds de col­za et les dé­truit en se nour­ris­sant de leur sève. Consé­quences : de très im­por­tantes pertes au ni­veau des ren­de­ments et un im­pact éga­le­ment sur la pro­duc­tion de miel. L’oro­banche ra­meuse, ap­pa­rue au dé­but des an­nées 2000 en Cha­rente-ma­ri­time, pro­li­fère dé­sor­mais dans tout le Poi­tou-cha­rentes sur des sols cal­caires. ■

■ Gi­ronde : Le pont de Saint-jean-de-blai­gnac fer­mé pour trois mois Si cet été vous de­vez faire le tra­jet Li­bourne-mar­mande ou Li­bourne-lan­gon, il fau­dra pen­ser à faire un dé­tour ! Le pont est en ef­fet fer­mé jus­qu’au 26 sep­tembre pour cause de tra­vaux de ré­fec­tion. ■

■ Des gra­vures dé­cou­vertes dans une grotte à Mont­bron Le groupe de spé­léo­logues qui tra­vaille dans les ca­vi­tés de Mont­gau­dier (Cha­rente) a dé­cou­vert des gra­vures sur la roche qui da­te­raient de l’ère du mag­da­lé­nien (entre 16.000 et 9.000 ans avant notre ère). L’un des tra­cés re­pré­sente un bo­vi­dé, un autre un bi­son. Se­lon l’ex­pert du Mu­séum na­tio­nal d’his­toire na­tu­relle de Pa­ris, toutes les gra­vures ne sont pas d’ori­gines hu­maines : cer­taines se­raient is­sues de traces lais­sées par les ani­maux. La trou­vaille a été dé­cla­rée à la di­rec­tion des af­faires cultu­relles à Bor­deaux. ■

■ Réou­ver­ture de la ligne Olo­ron-be­dous Après 35 ans d’in­ter­rup­tion de la ligne entre Olo­ron et la Val­lée d’aspe a rou­vert dimanche. Les pre­miers trains sont par­tis vers 8 heures d’olo­ron. Les 1.400 pas­sa­gers ont em­prun­té la ligne pen­dant la jour­née. Sur le quai à Be­dous, beau­coup de nos­tal­giques. Les com­mer­çants es­pèrent que la ligne at­ti­re­ra les tou­ristes et donc les po­ten­tiels clients. Le chan­tier de la ligne Olo­ron-be­dous a coû­té 102 mil­lions d’eu­ros à la ré­gion Aqui­taine. ■

PHOTO D’ARCHIVES : AFP

AC­CI­DENT. L’her­mione se ren­dait à Royan pour la pre­mière fois de­puis la mise à l’eau de la ré­plique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.