Dé­cor théâ­tral pour oeuvres ma­gis­trales

Pre­mière vi­site avant l’ou­ver­ture of­fi­cielle au pu­blic le 10 juillet

La Montagne (Brive) - - Le Fait Du Jour Limousin - Sé­ve­rine Per­rier

Les pre­mières pièces sont ar­ri­vées voi­ci un mois et de­mi dans la nou­velle ci­té de la ta­pis­se­rie. L’in­té­rieur et ses 4.400 m2 ré­par­tis sur quatre ni­veaux sont qua­si­ment prêts pour ac­cueillir leurs pre­miers vi­si­teurs.

Certes, il reste en­core « mille et un pe­tits trucs » à faire d’ici la fin de la se­maine pro­chaine : « des oeuvres à ac­cro­cher, du conte­nu à mettre en ligne ». Mais l’es­sen­tiel est en place. Pre­mière vi­site gui­dée en com­pa­gnie du di­rec­teur des lieux, Em­ma­nuel Gé­rard.

Un par­cours au fil des siècles

Ni­veau 0. Au rez­de­chaus­sée se trouvent l’ac­cueil, la bou­tique ain­si que l’am­phi­théâtre Mi­chel Tour­lière, « un am­phi conser­vé dans son jus » et les ate­liers jeunes pu­blics. Mais sur­tout une vaste salle d’ex­po­si­tion, la Nef des ten­tures : « un par­cours qui per­met d’al­ler de la pre­mière ta­pis­se­rie connue d’au­bus­son, da­tant de 1480, jus­qu’au XXE siècle en évo­luant dans des dé­cors de théâtre. Des dé­cors peints à la main, se­lon une tech­nique as­sez proche du car­ton à ta­pis­se­rie. » Le tout dans une se­mi­pé­nombre, « pour ac­cen­tuer ces dé­cors », et agré­men­té de ta­pis et lu­mi­naires d’époque. Dans la salle du XXE par exemple, les ta­pis­se­ries de Lur­çat et Dom Ro­bert cô­toie­ront un mo­bile de Cal­der.

Ni­veau 1. Une pla­te­forme de créa­tion contem­po­raine se­ra ou­verte aux ré­si­dences d’ar­tistes et aux ate­liers work­shop. Dans la salle Ta­pis­se­ries du monde, des pièces prê­tées se­ront ex­po­sées dans des vi­trines où se­ront éga­le­ment dif­fu­sées des vi­déos ex­pli­ca­tives : « il s’agit ici de mon­trer que l’on a uti­li­sé la tech­nique de la ta­pis­se­rie dans le monde en­tier pour pro­duire dif­fé­rents ob­jets ». Juste à cô­té, Les mains d’au­bus­son : un es­pace qui ex­plique le sa­voir­faire, son lien avec le ter­ri­toire, la ta­pis­se­rie de basse et de haute lisse, la ta­pis­se­rie au point, la bro­ de­rie sar­ra­sine, le ta­pis tuf­té. Un jeu vi­déo a éga­le­ment été conçu pour dé­cou­vrir et com­prendre les dif­fé­rentes tech­niques.

Ni­veau 2. Ad­mi­nis­tra­tion, bi­blio­thèque et ate­liers se par­tagent le 2e étage. Le centre de res­sources où flotte « un par­fum vin­tage des an­nées 50 » re­groupe quelque 6.000 ou­vrages sur ses rayons. « C’est le pre­mier centre de res­sources sur la ta­pis­se­rie au ni­veau eu­ro­péen. » Les Ate­liers de la ci­té per­met­tront no­tam­ment « aux lis­siers de tis­ser ici de très grandes oeuvres qu’ils ne peuvent faire chez eux : les deux rou­leaux de 8 mètres de long per­met­tront en ef­fet de tis­ser jus­qu’à 7,60 mètres. » Ac­tuel­le­ment sur le mé­tier, la ta­pis­se­rie of­fi­cielle du cen­te­naire de la Pre­mière guerre mon­diale qui doit être li­vrée à l’été 2017 : une oeuvre de 4,50 mètres sur 4,50 mètres sur la­quelle in­ter­vien­dront pas moins de trois lis­siers. Dans la salle du Mo­bi­lier na­tio­nal, la res­tau­ra­tion de ta­pis, ta­pis­se­ries et mo­bi­lier de la Ré­pu­blique se fe­ra certes en pe­tit co­mi­té mais, « une à deux fois par se­maine, des vi­sites en groupe se­ront or­ga­ni­sées pour voir le tra­vail réa­li­sé ici. Les pièces, une fois res­tau­rées, se­ront éga­le­ment pré­sen­tées au pu­blic avant qu’elles ne re­partent ».

En­fin, la salle de réunion offre un ma­gni­fique point de vue sur les prin­ci­paux sites de la ville, à tra­vers les géo­tex­tiles de la fa­çade don­nant « l’im­pres­sion de voir à tra­vers un vi­seur nu­mé­rique ».

Ni­veau 3. Le der­nier étage est dé­dié au centre de for­ma­tion. ■

PHO­TOS BRU­NO BARLIER

NEF DES TEN­TURES. Un par­cours pour (re) dé­cou­vrir la ta­pis­se­rie au fil des siècles.

VI­SITE. Di­manche, les par­ti­ci­pants du ral­lye du Creu­se­kis­tan ont pu dé­cou­vrir la ci­té en avant-pre­mière en com­pa­gnie du di­rec­teur Em­ma­nuel Gé­rard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.