L’har­mo­ni­sa­tion com­mence par les agents du Li­mou­sin

La Montagne (Brive) - - Nouvelle-aquitaine Conseil Régional - S.D

1.200 agents de ca­té­go­rie C de l’ex-li­mou­sin vont bé­né­fi­cier, à la ren­trée, d’une hausse de leur ré­gime in­dem­ni­taire.

« C’était une pro­messe de cam­pagne et j’ai pro­po­sé à Alain Rous­set de com­men­cer par les ca­té­go­ries C, c’est­à­dire les plus bas sa­laires, ex­plique Pierre Ché­ret, ques­teur char­gé du so­cial au sein de Nou­velle­aqui­taine. Les agents du Li­mou­sin, se­ront ali­gnés sur ceux d’aqui­taine. » Le sa­laire des agents de ca­té­go­rie C dans les ly­cées et au siège de l’an­cienne ré­gion aug­men­te­ront « de 60 à 150 € », pré­cise le res­pon­sable. La dé­ci­sion a été vo­tée, lun­di, à l’una­ni­mi­té. Coût to­tal : 230.000 € pour 2016 et 715.000 € en an­née pleine sur « 300 M€ de masse sa­la­riale », pré­cise le ques­teur.

« On ana­lyse ce­la comme un res­pect par­tiel des en­ga­ge­ments », nuance Ch­ris­tophe Nou­haud, re­pré­sen­tant FSU pour l’exLi­mou­sin. « Ça consti­tue un pro­grès, mais on se­ra exi­geant, à par­tir de sep­tembre, quand s’ou­vri­ront les né­go­cia­tions sur l’en­semble du champ so­cial. » « Avec cette hausse, on veut don­ner un si­gnal avant que les né­go­cia­tions com­mencent », re­con­naît Pierre Ché­ret. D’ici là, les élec­tions pro­fes­sion­nelles de cette fin juin se­ront pas­sées et le ques­teur au­ra en face de lui des re­pré­sen­tants lé­gi­ti­me­ment élus.

L’har­mo­ni­sa­tion sur l’en­semble des agents risque néan­moins de consti­tuer un en­ga­ge­ment dif­fi­cile à te­nir. Compte te­nu du ni­veau des primes en exPoi­tou­cha­rentes, son coût est es­ti­mé entre 15 et 18 M€. « C’est ab­sor­bable sur plu­sieurs an­nées », avance le re­pré­sen­tant FSU. « On est loin de l’har­mo­ni­sa­tion par le haut », juge Ch­ris­tian Be­nas­sy, re­pré­sen­tant CGT de l’ex ré­gion Aqui­taine. Il y a une grosse inquiétude pour sa­voir à quelle sauce on va être man­gé. » Les condi­tions de tra­vail et les ques­tions de trans­fert de ser­vices in­quiètent éga­le­ment. « Notre re­ven­di­ca­tion pre­mière, c’est d’avoir des consignes claires, conclut Ch­ris­tophe Nou­haud. Il faut aus­si que le Li­mou­sin conserve un ni­veau de dé­lé­ga­tion éle­vé. » ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.