Une lon­gueur d’avance pour la ren­trée

L’achat des four­ni­tures sco­laires pour sep­tembre pro­chain a dé­jà com­men­cé

La Montagne (Brive) - - Corrèze Actualité - Ch­ris­tine Moutte ch­ris­tine.moutte@cen­tre­france.com

La cor­vée des achats de four­ni­tures sco­laires s’an­ti­cipe dès le mois de juin et peut être al­lé­gée par les com­mer­çants qui les pré­parent à la place des pa­rents.

Al’heure où cer­tains ont plu­tôt en­vie de dé­com­pres­ser après une an­née sco­laire, qui n’est même pas tout à fait fi­nie, d’autres s’oc­cupent dé­jà des four­ni­tures pour la ren­trée pro­chaine avec les listes trans­mises par les col­lèges et cer­taines écoles.

Dans les grandes sur­faces, les car­tables, trousses et autres ac­ces­soires s’étalent sur tout un rayon, les ma­ga­sins spé­cia­li­sés et li­brai­ries prennent dé­jà les com­mandes… « Cer­taines per­sonnes qui sont en va­cances en juillet veulent par­tir l’es­prit tran­quille et s’oc­cupent dès main­te­nant des achats des four­ni­tures sco­laires », constate Eric Mon­teil, ven­deur à Hy­per plein ciel à Brive qui, de­puis le 13 juin, pro­pose de pré­pa­rer les listes à la place des pa­rents.

« N’avoir que l’es­sen­tiel »

« Ce ser­vice se dé­ve­loppe de plus en plus : c’est un gain de temps no­tam­ment pour les pa­rents qui ont du mal à dé­chif­frer la liste avec ses termes spé­ci­fiques (comme les ca­hiers car­reaux séyès qui cor­res­pondent aux grands car­reaux). Il faut comp­ter une soixan­taine d’eu­ros pour une liste de 6e ».

À Ob­jat, les col­lé­giens, comme ceux d’al­las­sac, et leurs pa­rents n’ont même pas be­soin d’ame­ner leurs listes, la li­braire les a dé­jà ré­cu­pé­rées au­près des éta­blis­se­ments sco­laires et pro­pose des packs tout faits et par ni­veaux de la 6e à la 3e : « L’an der­nier, nous avons ven­du 260 packs pour le col­lège d’ob­jat, pré­cise Josie Pailler pro­prié­taire de la li­brai­rie du Parc. Cette an­née, nous avons été éga­le­ment sol­li­ci­tés par des écoles pri­maires ; et sur les packs ven­dus entre 50 et 66 €, 3 € se­ront re­ver­sés pour Ma­thieu Bos­re­don, cham­pion han­di­bike qui va par­ti­ci­per aux Jeux pa­ra­lym­piques de Rio 2016 ». Ce ser­vice qui sou­tient un spor­tif lo­cal a été ins­tau­ré par Josie Pailler, il y a près de 20 ans pour ré­sis­ter aux grandes sur­faces : « Nos clients ap­pré­cient de n’avoir que l’es­sen­tiel dans leur com­mande ».

L’agen­da, qui suit les modes, reste en de­hors du pack, « car là, ce sont les jeunes qui choi­sissent ». Et ils com­mencent dès main­te­nant, « par peur de la rup­ture de stock de ce pro­duit sai­son­nier, sou­ligne Eric Mon­teil. Et pour la ren­trée en 6e, sou­vent pour la pre­mière fois, les pa­rents laissent le choix du car­table à leur en­fant pour lui faire sen­tir qu’il de­vient grand ».

Si l’achat des four­ni­tures com­mence ain­si très tôt pour pou­voir les éta­ler tout l’été, le rush se si­tue ce­pen­dant « tou­jours après le 15 août, a consta­té Clé­mence, ven­deuse à Ob­jat, puis au mo­ment de l’ob­ten­tion de la prime de la ren­trée sco­laire aux fa­milles ». ■

PHO­TO FRÉ­DÉ­RIC LHERPINIÈRE

OB­JAT. En ré­cu­pé­rant les listes au­près des col­lèges, la li­brai­rie du Parc pré­pare les four­ni­tures sco­laires, par ni­veau de classe, pour les fa­milles d’ob­jat et d’al­las­sac.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.