PAS­CAL CO­CHET

La Montagne (Brive) - - Corrèze Actualité - Par Ch­ris­tine Moutte

Pré­sident de la FCPE 19 (Fé­dé­ra­tion des conseils de pa­rents d’élèves)

Les achats de four­ni­tures re­pré­sentent un coût im­por­tant pour les fa­milles ? Ef­fec­ti­ve­ment et la FCPE veille à ce que ces coûts soient moindres, no­tam­ment en sur­veillant qu’il n’y ait pas d’in­fla­tion au ni­veau des de­mandes de four­ni­ture ve­nant des en­sei­gnants.

Comment ai­dez-vous les fa­milles ? Pour ré­duire le coût de ces achats, la FCPE or­ga­nise des bourses aux four­ni­tures dans les col­lèges : les pa­rents d’élèves se re­groupent pour réa­li­ser des achats et pro­po­ser des ta­rifs pré­fé­ren­tiels. Ces bourses sont or­ga­ni­sées par les as­so­cia­tions de chaque éta­blis­se­ment.

Les livres sco­laires vont-ils res­ter gra­tuits ? L’ex­ten­sion de la grande Ré­gion pose la pro­blé­ma­tique de la gra­tui­té des livres ins­tau­rée par le Li­mou­sin. Pour la ren­trée 2016, les trois dé­par­te­ments de l’an­cienne ré­gion gardent cette spé­ci­fi­ci­té ; mais nous avons des in­quié­tudes pour la ren­trée 2017 : la grande Ré­gion semble plus fa­vo­rable à des chèques livres d’en­vi­ron 70 €, un mon­tant qui ne couvre pas toute la « dé­pense livres ».

Le poids des car­tables vous in­quiète éga­le­ment ? C’est un pro­blème ré­cur­rent. Ma fille qui est en 6e doit por­ter un car­table d’en­vi­ron 15 kg cer­tains jours, avec que des choses in­dis­pen­sables (dont les livres et clas­seurs qui pèsent le plus). C’est com­pli­qué pour les col­lèges de mettre en place des ca­siers pour les af­faires des élèves mais il faut sé­rieu­se­ment ré­flé­chir à ce pro­blème. Le tout nu­mé­rique ne va pas ar­ri­ver tout de suite et les car­tables de nos en­fants pèsent de plus en plus lourd.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.