SOI­GNER ET ÉDU­QUER À LA SAN­TÉ

La Montagne (Brive) - - Brive Jeunesse & Co -

UROLOGIE. Il ne suf­fit pas de soi­gner, il faut aus­si édu­quer à la san­té. Exemple, au quo­ti­dien, en urologie. Les en­fants consultent pour des in­fec­tions uri­naires, des dé­ca­lot­tages, des ec­to­pies tes­ti­cu­laires, des her­nies in­gui­nales, des pro­blèmes d’énu­ré­sie… Pour les ados, il y a aus­si les dé­buts de leur vie sexuelle. « Avec les plus grands, ça se passe très bien, d’au­tant plus que les pa­rents ne sont pas là », constate la se­cré­taire du ser­vice. Avec les plus jeunes « on sim­pli­fie le vo­ca­bu­laire, mais on ne tra­ves­tit pas. Il est ca­pable de tout en­tendre et même, ça construit son vo­ca­bu­laire. On dit, on montre et même les pa­rents adhèrent ». Un abord « simple, clair et pré­cis » qui per­met de le­ver bien des craintes. « Il faut te­nir compte du contexte fa­mi­lial. Si les pa­rents sont cris­pés, leurs en­fants sont in­ap­pro­chables. Alors on dif­fère le soin. Il faut aus­si te­nir compte des contraintes nor­ma­tives, avoir une ap­proche psy­cho­lo­gique et édu­ca­tive. Ça a un cô­té édu­ca­tif, de vul­ga­ri­sa­tion de la san­té ». Édu­ca­tif aus­si, le rap­port à l’hy­giène cor­po­relle et à sa prise en charge. « On en pro­fite pour don­ner des in­fos, re­marque la se­cré­taire mé­di­cale. Par exemple sur l’énu­ré­sie (pi­pi au lit). C’est l’en­fant qui va la gé­rer. Ils ne sont pas des ob­jets de soins. Et tout ça se passe avec le sou­rire et dans la bonne hu­meur ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.