En at­ten­dant la ren­contre avec Valls

La 11e jour­née de mo­bi­li­sa­tion a ras­sem­blé, hier, des di­zaines de mil­liers de ma­ni­fes­tants

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

À la veille d’une ren­contre entre Ma­nuel Valls et les syn­di­cats, entre 64.000 et 200.000 ma­ni­fes­tants ont pour la on­zième fois bat­tu le pa­vé par­tout en France hier contre le pro­jet de loi Tra­vail.

La nou­velle jour­née d’ac­tion d’hier coïn­ci­dait avec le vote du pro­jet de loi tra­vail au Sé­nat, qui a adop­té en fin de jour­née une ver­sion dur­cie du texte, à 185 voix contre 156. Sans sur­prise, la com­mis­sion mixte dé­pu­tés­sé­na­teurs réu­nie hier en fin de jour­née pour ten­ter de trou­ver un ac­cord sur le pro­jet de loi tra­vail a échoué. Le texte se­ra de re­tour de­main à la com­mis­sion des Af­faires so­ciales de l’as­sem­blée, avant son exa­men dans l’hé­mi­cycle à par­tir du 5 juillet.

Dans la ca­pi­tale, en­vi­ron 15.000 per­sonnes se­lon la po­lice, 55.000 se­lon les or­ga­ni­sa­teurs, ont dé­fi­lé entre la Bas­tille et la place d’ita­lie sous haute sur­veillance (2.500 po­li­ciers et gen­darmes mo­bi­li­sés).

Le dé­fi­lé n’a été émaillé que de brèves échauf­fou­rées et, contrai­re­ment au 14 juin, sans dé­gra­da­tions le long du cor­tège à Pa­ris.

Lan­cée il y a quatre mois, la mo­bi­li­sa­tion contre la loi tra­vail conti­nue de faire af­fluer des mé­con­tents qui craignent une pré­ca­ri­sa­tion ac­crue pour les sa­la­riés. La CGT re­le­vait hier dans un com­mu­ni­qué, « au contraire de l’es­souf­fle­ment, une mo­bi­li­sa­tion crois­sante ».

La pré­cé­dente ma­ni­fes­ta­tion, le 23 juin, avait réuni, dans toute la France, 70.000 per­sonnes se­lon la po­lice, 200.000 se­lon les or­ga­ni­sa­tions. Au to­tal, 39 per­sonnes ont été in­ter­pel­lées hier, dont 27 à titre pré­ven­tif aux points de fil­trage ins­tal­lés en amont du cor­tège, se­lon la pré­fec­ture de po­lice de Pa­ris (PP).

Dans le car­ré de tête du cor­tège, les lea­ders des syn­di­cats CGT, FO, FSU, So­li­daires, Unef, UNL et FIDL avaient en tête les pro­chaines ren­contres bi­la­té­rales or­ga­ni­sées par le Pre­mier mi­nistre, au­jourd’hui et de­main, une ou­ver­ture pour « faire un point » sur la loi tra­vail.

Phi­lippe Mar­ti­nez, se­cré­taire gé­né­ral de la CGT, es­père que ce n’est pas « une vi­site de cour­toi­sie » « uni­que­ment pour boire le ca­fé ». « J’es­père qu’il a des pro­po­si­tions à faire », a ren­ché­ri Jean­claude Mailly, se­cré­taire gé­né­ral de FO. Et comme pour ac­cen­tuer la pres­sion, Phi­lippe Mar­ti­nez a évo­qué une nou­velle jour­née d’ac­tion le 5 juillet, jour du re­tour du texte à l’as­sem­blée. ■

PHO­TO AFP

PA­RIS. Entre 15.000 et 55.000 per­sonnes ont dé­fi­lé entre Bas­tille et la place d’ita­lie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.