Un conte ini­tia­tique

La Montagne (Brive) - - Cinéma - Vé­ro­nique La­coste-met­tey ve­ro­nique.met­tey@cen­tre­france.com

Pre­nez un cé­lèbre stu­dio d’ani­ma­tion ja­po­nais, Ghi­bli ; un réa­li­sa­teur néer­lan­dais de nom­breuses fois pri­mé et voi­ci « La Tor­tue rouge », un film d’ani­ma­tion poé­tique, une ode à la vie et à la na­ture.

Il est nau­fra­gé sur une île. Il ar­rive vio­lem­ment sur ce bout de terre. Seul. Tel un Ro­bin­son, l’homme (qui n’a pas de nom) va ten­ter de sur­vivre.

Dans ce coin de pa­ra­dis au sable blond et à la mer tur­quoise, les crabes se com­portent comme des pe­tits chiens, ra­massent les brin­dilles, s’en­foncent dans les trous de sable…

Le réa­li­sa­teur Mi­chael Du­dok de Wit a fait le choix d’un film sans pa­roles, juste quelques cris, de joie, de déses­poir par­fois. De la mu­sique ; des images réa­li­sées en col­la­bo­ra­tion avec le stu­dio ja­po­nais Ghi­bli, à qui l’on doit no­tam­ment les ma­gni­fiques ani­ma­tions de Hayao Miya­za­ki (Mon voi­sin To­to­ro, Le Voyage de Chi­hi­ro, etc.).

La Tor­tue rouge est la pre­mière col­la­bo­ra­tion entre le stu­dio nip­pon et un réa­li­sa­teur d’un autre pays. On re­trouve la patte des Asia­tiques, le sens du dé­tail, une fo­rêt aux tiges de bam­bous rec­ti­lignes ; une mer d’un bleu étin­ce­lant…

L’homme, qui par­vient à sau­ver sa peau dans cette na­ture belle mais dif­fi­cile, tente ce­pen­dant de la quit­ter. C’est sans comp­ter sur la Tor­tue rouge qui, chaque fois qu’il construit un ra­deau le fait échouer. Tel Sy­siphe, il re­com­mence à chaque fois. Le per­son­nage créé par Mi­chael Du­dok de Wit est mul­tiple. Si­syphe mais aus­si Ro­bin son, sans Ven­dre­di, avec cette tor­tue qui lui ré­serve bien des sur­prises…

Nous sommes dans l’uni­vers du conte, de l’ini­tia­tique quand l’homme fonde une fa­mille, voit gran­dir son fils. Pour au­tant, la pa­role n’ap­pa­raî­tra pas, ni les noms. Le film livre toute sa poé­sie sur le temps qui passe, sur la vie, sur la na­ture. Ici, pas de chaus­sures, en­core moins de té­lé­phone ; pas de crayon, pas d’écrans, On des­sine sur le sable… Ce pre­mier long mé­trage (*) risque de sur­prendre les plus pe­tits mais sur­tout il fe­ra rê­ver les grands. ■

(*) Le Moine et le pois­son lui a va­lu un Cé­sar et son autre court mé­trage, Père et fille, l’os­car de la meilleure ani­ma­tion et un Baf­ta (équi­valent an­glais des Cé­sar) en 2011.

La Tor­tue rouge. Film d’ani­ma­tion fran­co-belge de Mi­chael Du­dok de Wit. Du­rée : 1 h 20.

DR

POÉ­SIE. Un conte ini­tia­tique mar­qué par le ta­lent du stu­dio Ghi­bli.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.