Un tra­cé dé­dié aux cou­reurs

Dé­part di­manche, dès 9 h 30

La Montagne (Brive) - - Sports - Ben­ja­min Pom­mier

Pour sa deuxième édi­tion après re­prise en main par l’as­so­cia­tion Le Fil d’arianne, la boucle des Vil­lages à Saint-aulaire at­tend 200 cou­reurs, di­manche ma­tin. Le chan­ge­ment a du bon. C’est bien connu. Après plu­sieurs an­nées pas­sées sur un tra­cé ju­gé mo­no­tone et une lassitude ex­pri­mée de la part des cou­reurs, l’or­ga­ni­sa­tion a en­tiè­re­ment re­pen­sé le tra­cé de cette boucle des Vil­lages à Saint­aulaire. « Nous vou­lions vrai­ment être à l’écoute des cou­reurs et es­sayer de leur don­ner sa­tis­fac­tion », ex­plique Bru­no Bros­sard, res­pon­sable de l’or­ga­ni­sa­tion.

Avec deux grandes dif­fi­cul­tés majeures

Dé­sor­mais pla­cée sous le signe de course na­ture, avec ses 60 % de che­mins, l’épreuve contente de nou­veau les par­ti­ci­pants qui de­vraient être au­tour des 200, di­manche.

Et pour es­pé­rer dé­cro­cher la vic­toire sur les 10 ki­lo­mètres du par­cours de Saint­aulaire, les can­di­dats vont de­voir avoir les mol­lets so­li­de­ment ac­cro­chés. Pour Bru­no Bros­sard « deux dif­fi­cul­tés majeures sont pré­sentes sur un tra­cé vo­lon­tai­re­ment val­lon­né ».

Ain­si, dès le dé­but du par­cours, une mon­tée pro­gres­sive de deux ki­lo­mètres de­vrait cal­mer les ar­deurs des plus té­mé­raires. Et s’ils sont en­core sur pied, le rai­dillon de 300 mètres, si­tué entre les ki­lo­mètres 6 et 7, ter­mi­ne­ra de cas­ser les jambes.

Plus rou­lants, les trois der­niers ki­lo­mètres jus­qu’au stade de rug­by per­met­tront de ter­mi­ner le tra­vail. ■

PHOTO D’ARCHIVES Y.-M. MO­REAU

RE­NOU­VEAU. Saint-aulaire offre aux cou­reurs, de­puis deux édi­tions, un par­cours plus aty­pique, plus tech­nique, et sur­tout moins mo­no­tone.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.