GATTAZ ME­NACE DE NE PAS APPLIQUER LA LOI SUR LA PÉNIBILITÉ

La Montagne (Brive) - - France & Monde -

COMPTE PÉNIBILITÉ. Rap­pel à l’ordre. Le nu­mé­ro un du Me­def, Pierre Gattaz, a an­non­cé, hier, que les en­tre­prises « n’ap­pli­que­raient pas » les nou­velles obli­ga­tions du compte pénibilité à par­tir du 1er juillet, s’at­ti­rant un rap­pel à l’ordre cin­glant de l’exé­cu­tif. « On ne peut pas de­man­der que l’état in­carne l’au­to­ri­té, que les lois de la Ré­pu­blique s’ap­pliquent et soi­même se sous­traire aux lois de la Ré­pu­blique » a ré­tor­qué Ma­nuel Valls. « La pénibilité c’est une grande avan­cée. » Dans les faits, les en­tre­prises n’au­ront à faire leurs dé­cla­ra­tions que dé­but 2017. Le compte pénibilité per­met aux sa­la­riés du pri­vé ayant exer­cé des tâches pé­nibles, de cu­mu­ler des points afin de par­tir plus tôt à la re­traite, se for­mer ou tra­vailler à temps par­tiel. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.