BRÈVES DE CAM­PAGNE

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

LE MAIRE : PAS QUES­TION DE SE RAL­LIER.

Bru­no Le Maire « ne ral­lie­ra per­sonne » au se­cond tour de la pri­maire de la droite s’il n’est pas qua­li­fié, a-t-il dé­cla­ré, hier : « Que les choses soient claires, pas de ral­lie­ment à per­sonne, li­ber­té to­tale ». Les son­dages le donnent pour l’ins­tant en lutte pour la troi­sième place avec Fran­çois Fillon, loin der­rière Alain Jup­pé et Ni­co­las Sar­ko­zy. « Je dé­fends un pro­jet, je dé­fends des convic­tions et j’irai aban­don­ner tout ça, j’irai aban­don­ner des cen­taines de mil­liers et j’es­père de­main des mil­lions d’élec­teurs ? Ja­mais », a mar­te­lé Bru­no Le Maire. ■

FILLON : « JE SE­RAI AU 2E TOUR ».

Fran­çois Fillon s’est dit, hier, « aus­si éloi­gné d’alain Jup­pé que de Ni­co­las Sar­ko­zy » et a es­ti­mé que la ques­tion du ral­lie­ment « ne se pose pas car il se­ra au se­cond tour » de la pri­maire de la droite. « Les Fran­çais ont l’im­pres­sion, avec le pro­gramme d’alain Jup­pé, que ce se­ra de faire comme avant », a-t-il dé­cla­ré. ■

SAR­KO­ZY ET LES 3 %.

Ni­co­las Sar­ko­zy pro­met, dans Le Fi­ga­ro d’au­jourd’hui, un bud­get sous les 3 % de dé­fi­cit en 2019 et à l’équi­libre en 2022. « la né­go­cia­tion avec Bruxelles et nos par­te­naires eu­ro­péens se­ra le pas­sage obli­gé pour tout nou­veau gou­ver­ne­ment en 2017 », d’après lui. ■

LIE­NE­MANN : HOL­LANDE HORS JEU.

Ma­rienoëlle Lie­ne­mann, can­di­date à la pri­maire PS, juge qu’une can­di­da­ture de Fran­çois Hol­lande « n’est pas la bien­ve­nue » vu « le haut ni­veau de dis­cré­dit » du pré­sident de la Ré­pu­blique. « Je crois que Fran­çois Hol­lande et même Ma­nuel Valls ne sont pas ma­jo­ri­taires dans une pri­maire de gauche », a-t-elle ajou­té. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.