Le Li­mou­sin avec Gour­dy et donc Ca­mou ?

La Montagne (Brive) - - Sports - Benjamin Pom­mier benjamin.pom­mier@cen­tre­france.com

Pour la pre­mière fois dans l’his­toire du co­mi­té de rug­by du Li­mou­sin, deux listes étaient op­po­sées pour la pré­si­dence qu’oc­cu­pe­ra, pour un deuxième man­dat, Jeanjacques Gour­dy.

Sa­me­di ma­tin, dans les cou­loirs de la CCI de Cor­rèze, il ré­gnait une at­mo­sphère par­ti­cu­lière. Presque pe­sante. Pen­dant que JeanJacques Gour­dy, président sor­tant, était tran­quille­ment ins­tal­lé dans son siège, au mi­lieu des autres di­ri­geants de club, Pa­trick La­brune, can­di­dat dé­cla­ré à la pré­si­dence, fai­sait les cent pas. Comme pour s’en­le­ver le stress du ver­dict de l’élec­tion.

Il faut dire que l’évé­ne­ment qui s’est joué sa­me­di ma­tin der­nier était « de taille » pour le co­mi­té de rug­by du Li­mou­sin : élire son nou­veau président pour les quatre pro­chaines an­nées.

Pierre Ca­mou s’en­quiert des ré­sul­tats de­puis Bue­nos Aires

D’au­tant que, pour la pre­mière fois dans l’his­toire du co­mi­té, deux can­di­dats s’af­fron­taient. De quoi faire mon­ter la sauce.

Sur­tout au mo­ment de pro­cé­ der au vote et d’ap­pli­quer les sta­tuts et rè­gle­ments de la FFR. L’ap­proche était nou­velle, les dis­cus­sions ont donc été hou­leuses entre les deux par­ties pour tom­ber d’ac­cord. L’une s’ap­puyant sur le rè­gle­ment, l’autre ten­tant de faire­va­loir le bon sens… Mais, au fi­nal, les votes des 62 clubs pré­sents du Li­mou­sin ont ren­du leur im­pla­cable ver­dict. 25 voix d’avance, 183 voix pour Gour­dy, 158 pour La­brune.

Dans le camp du vain­queur, on pou­vait pous­ser un ouf de sou­la­ge­ment à peine mas­qué pen­dant que l’équipe d’un Pa­trick La­brune fair­play ne s’in­ter­di­sait pas du bout des lèvres d’étu­dier la pos­si­bi­li­té d’un re­cours.

La­brune : « Faire en­tendre la voix des clubs »

L’in­té­res­sé pré­fé­rait lui re­te­nir le po­si­tif de sa can­di­da­ture. « Je suis tout de même sa­tis­fait car notre liste a, au moins, eu le mé­rite de faire re­ve­nir la dé­mo­cra­tie au co­mi­té. Nous avons tout de même huit sièges au sein du co­mi­té di­rec­teur et je compte bien faire en­tendre la voix des clubs qui ont vo­té pour moi », dé­taillait La­brune quelques ins­tants après sa dé­faite pour 25 pe­tites voix, qui confes­sait ai­sé­ment vou­loir mettre ses dif­fé­rends de cô­té pour tra­vailler en bonne in­tel­li­gence.

Un sen­ti­ment par­ta­gé par le nou­veau président du co­mi­té de rug­by du Li­mou­sin qui en­chaîne un deuxième man­dant consé­cu­tif. « Et le der­nier », comme aime à le ré­pé­ter Jean­jacques Gour­dy.

■ Président, est-ce le sou­la­ge­ment qui prime au terme de cette ré­élec­tion ? Oui et non. Di­sons que le tra­vail que nous avions ef­fec­tué ces der­nières an­nées mé­ri­tait que nous soyons re­con­duits mais, pour la pre­mière fois, les clubs avaient le choix entre deux listes. Nous sa­vions per­ti­nem­ment que nous n’écra­se­rions pas la liste de Pa­trick. Je re­grette sim­ple­ment que des per­sonnes aient dé­ci­dé de jouer les en­tre­met­teuses au mi­lieu de cette élec­tion qui se pas­sait très bien jusque­là.

« Le nombre de li­cen­ciés doit aug­men­ter »

■ Es­ti­mez-vous que cette ré­élec­tion re­vêt un ca­rac­tère sym­bo­lique dans l’op­tique de la pro­chaine élec­tion du président de la FFR ? J’ai eu le président Ca­mou juste après l’élec­tion qui était ef­fec­ti­ve­ment sa­tis­fait et ras­su­ré. De là à dire que c’est un signe fort je ne pense pas mais c’est tou­jours une bonne nou­velle dans cette op­tique­là.

■ Quel va être LE grand chan­tier de votre nou­veau man­dat ? Le nombre de li­cen­ciés en Li­mou­sin doit très clai­re­ment aug­men­ter. Ce n’est plus le cas des der­nières an­nées et nous de­vons im­pé­ra­ti­ve­ment re­mé­dier à ce­la. Être pré­sent au quo­ti­dien et être à l’écoute de tous les clubs. Cette ré­élec­tion ne doit pas être une fi­na­li­té mais bien le dé­but de quelque chose de nou­veau. Le rug­by fé­mi­nin doit lui aus­si être pris très au sé­rieux car la de­mande en Li­mou­sin est très forte.

■ La Cor­rèze va-t-elle ac­cueillir des ma­ni­fes­ta­tions d’en­ver­gure na­tio­nale ou in­ter­na­tio­nale ? Nous nous sommes po­si­tion­nés et avons mon­té un dos­sier pour ac­cueillir le grand congrès an­nuel de la FFR l’an­née pro­chaine en plus d’or­ga­ni­ser un match du Tour­noi fé­mi­nin des VI Na­tions. Nous sommes aus­si dans les star­ting­blocks pour une com­pé­ti­tion eu­ro­péenne de jeunes qui, pour le mo­ment, est à la charge du co­mi­té de Bre­tagne qui connaît quelques dif­fi­cul­tés… ■

PHO­TO PAS­CAL PERROUIN

CONTI­NUI­TÉ. Jean-jacques Gour­dy em­braye sur un deuxième man­dat à la tête du co­mi­té du Li­mou­sin. « Le der­nier », pro­met-il.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.