AL­STOM : UNE COM­MANDE DE 16 TGV POUR SAU­VER L’USINE DE BEL­FORT ?

La Montagne (Brive) - - France & Monde -

500 MIL­LIONS D’EU­ROS. Et près de deux an­nées de tra­vail ga­ran­ties ! Se­lon Le Monde da­té d’hier, le gou­ver­ne­ment en­vi­sa­ge­rait de lan­cer « une nou­velle com­mande de 16 TGV » (pho­to AFP), d’un mon­tant de « près de 500 mil­lions d’eu­ros «, pour main­te­nir l’ac­ti­vi­té de l’usine Al­stom de Bel­fort. Cette com­mande ap­por­te­rait « de la charge pour près de deux an­nées » au site de Bel­fort, ain­si qu’à ce­lui de la Ro­chelle, qui as­semble les voi­tures des TGV. Un dé­lai suf­fi­sant pour te­nir jus­qu’à la cin­quième gé­né­ra­tion de trains à grande vi­tesse, ac­tuel­le­ment dé­ve­lop­pée par Al­stom et la SNCF, et at­ten­due à par­tir de 2021 sur les lignes de pro­duc­tion. Les deux groupes ont, en ef­fet, conclu un « par­te­na­riat d’in­no­va­tion » pour conce­voir ce nou­veau train d’ici fin 2017, mais cet ac­cord ne pré­juge pas de com­mandes fu­tures. D’au­tant que la SNCF « n’a ces­sé de ré­pé­ter qu’elle n’en avait plus be­soin » de­puis son der­nier achat de 40 TGV en 2013, rap­pelle Le Monde, qui évoque un mar­ché pas­sé di­rec­te­ment par l’état. Chaque rame coû­tant en­vi­ron 30 mil­lions d’eu­ros, il s’agi­rait avant tout de lan­cer les né­go­cia­tions sur cette com­mande, mais ce­la ne veut pas dire qu’elle se­ra si­gnée dès au­jourd’hui. Ni Al­stom, ni la SNCF, ni le mi­nis­tère de l’éco­no­mie, n’ont sou­hai­té com­men­ter cette in­for­ma­tion. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.