« Je me suis ré­ga­lé pen­dant quatre ans »

David Gi­raud a quit­té son poste de­puis sep­tembre der­nier

La Montagne (Brive) - - Sport - X. G.

Res­pon­sable du pôle Es­poirs à Gué­ret ces quatre der­nières an­nées, David Gi­raud a quit­té son poste en sep­tembre pour re­joindre sa com­pagne à Cler­montfer­rand.

Une nou­velle aven­ture pro­fes­sion­nelle de­vrait éga­le­ment s’ou­vrir à lui en devenant d’ici quelques se­maines ma­na­ger spor­tif du pro­jet B’twin U19 Ra­cing Team. En at­ten­dant, il fait le point sur ses an­nées en Li­mou­sin. ■ Qu’a re­pré­sen­té le pôle à Gué­ret dans votre car­rière ? Ce­la a été ma pre­mière vraie ex­pé­rience pro­fes­sion­nelle, avec mes pre­mières res­pon­sa­bi­li­tés. C’était mon rêve d’être à la tête d’un centre de for­ma­tion. Ce­la a donc été im­por­tant. Je me suis écla­té et at­ta­ché à la ré­gion.

■ Quelle trace pen­sez-vous avoir lais­sée ? Chaque en­traî­neur a une fa­çon dif­fé­rente de fonc­tion­ner. Mais même si je suis frus­tré de la der­nière an­née avec les nom­breux en­nuis de santé que l’on a connus, je suis sa­tis­fait de mon bi­lan. En ar­ri­vant, j’avais l’am­bi­tion de voir des cou­reurs briller à l’in­ter­na­tio­nal, ce­la a été le cas. Les ob­jec­tifs ont été at­teints.

■ Quelle est votre plus grande fier­té ? C’est avant tout une glo­ba­li­té et no­tam­ment le fait d’avoir ob­te­nu quatre titres ma­jeurs avec trois cou­reurs dif­fé­rents dans deux dis­ci­plines (*). Ce­la montre que ce n’est pas un ha­sard et que c’est un bon tra­vail glo­bal de la struc­ture. Par ailleurs, je me suis ré­ga­lé pen­dant quatre ans en tra­vaillant main dans la main avec le CTS Fran­çois Tra­rieux et avec la pleine confiance de mes élus qui m’ont laissé en to­tale au­to­no­mie. ■ Avez-vous un re­gret ? Spor­ti­ve­ment, ne pas avoir réus­si à ob­te­nir un titre en cy­clo­cross.

Comment voyez-vous ■ l’ave­nir avec Julien Bo­lo­ta ? Je suis très se­rein, car Julien est un pas­sion­né. Son point fort est son re­la­tion­nel avec les cou­reurs, son tra­vail de coa­ching. Il va fal­loir qu’il s’adapte à plu­sieurs dis­ci­plines. Je l’ai long­temps cô­toyé, on a la même pas­sion, il va réus­sir, il n’y a pas de rai­son. ■

(*) Ra­phaël Gay cham­pion de France en VTT cross­coun­try Ju­niors 2, Théo Me­nant cham­pion de France sur route Ju­niors, Tho­mas Bon­net cham­pion d’eu­rope et du monde en VTT Ju­niors.

COACH. David Gi­raud (à droite) avec Ra­phaël Gay, lors de son titre en 2013.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.