« L’ac­tion me­née au ni­veau na­tio­nal pas à la hau­teur des en­jeux »

La Montagne (Brive) - - Le Fait Du Jour Limousin -

Pas­cal Coste, le pré­sident du con­seil dé­par­te­men­tal de la Corrèze in­ter­vient ce ma­tin lors du con­grès à l’oc­ca­sion d’une table ronde in­ti­tu­lée « l’amé­na­ge­ment du ter­ri­toire au ser­vice de la ru­ra­li­té ». Des pro­po­si­tions sont at­ten­dues.

■ Qu’al­lez-vous abor­der lors de cette table ronde ? Plu­sieurs dis­po­si­tifs cor­ré­ziens très in­no­vants et re­te­nus sur le plan na­tio­nal et no­tam­ment les gui­chets uniques. Le Dé­par­te­ment a été le pre­mier en France à ap­pli­quer stric­te­ment la loi NOTRE en ré­or­ga­ni­sant les ser­vices. C’est pour­quoi nous som­ mes pas­sés de dix­huit di­rec­tions à neuf afin de col­ler aux deux com­pé­tences fon­da­men­tales, la co­hé­sion so­ciale et la co­hé­sion ter­ri­to­riale. Nous avons créé des grands ter­ri­toires et donc ré­af­fir­mé un éche­lon de proxi­mi­té, avec des chefs de pro­jets qui ont com­pé­tences ho­ri­zon­tales. Ils tra­vaillent avec la CCI sur la par­tie éco­no­mique et offrent un ser­vice à tous les por­teurs de pro­jets pu­blics ou pri­vés en as­su­rant l’in­gé­nie­rie ter­ri­to­riale. Ce­la rend ef­fi­cient les dé­par­te­ments. Les Ar­dennes viennent de faire la même dé­marche. Je pré­sen­te­rai éga­le­ment l’opération « Boos­tem­ ploi » (N.D.L.R. : des­ti­né à cen­tra­li­ser sur un site In­ter­net créé par le Dé­par­te­ment toutes les offres d’em­plois de la Corrèze). J’évo­que­rai le dé­ploie­ment de la fibre op­tique par­tout en Corrèze d’ici 2021. Nous ré­flé­chis­sons éga­le­ment avec un co­mi­té de pi­lo­tage, réunis­sant très lar­ge­ment les forces vives, au­tour de l’iden­ti­té, l’image et l’at­trac­ti­vi­té de la Corrèze. C’est du mar­ke­ting ter­ri­to­rial. Le but est que l’en­semble des ac­teurs vé­hi­culent le même mes­sage. ■ Le 22 sep­tembre, vous avez pla­cé les ser­vices du Dé­par­te­ment en mode dé­gra­dé afin de ma­ni­fes­ter contre le désen­ga­ge­ment de l’etat. Quel bilan ti­rez-vous de cette ac­tion ? Il y a eu un gros re­ten­tis­se­ment sur le plan na­tio­nal, une quin­zaine de pré­si­dents de Dé­par­te­ment m’a ap­pe­lée. Il fal­lait ci­bler les can­di­dats à la pri­maire et à la pré­si­den­tielle et le Gou­ver­ne­ment. L’ac­tion me­née au ni­veau na­tio­nal n’est pas à la hau­teur des en­jeux des Dé­par­te­ments. Au­jourd’hui, les so­lu­tions qu’on nous pro­pose consistent à don­ner d’un cô­té en re­pre­nant dans la poche de l’autre cô­té. On a vou­lu tuer les dé­par­te­ments mais ce n’est pas pas­sé. Au­jourd’hui, on les as­phyxie len­te­ment. Il y a une hy­po­cri­sie gé­né­rale. ■

PHOTO D’ARCHIVES : AGNÈS GAUDIN

PO­SI­TION. Pas­cal Coste.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.