Et pour­quoi pas l’in­dus­trie ?

Une ac­tion veut me­ner 120 jeunes vers ce vaste sec­teur

La Montagne (Brive) - - Brive Vivre Sa Ville - Émi­lie Auf­fret

Les Mis­sions lo­cales de Brive, Tulle et Us­sel sont char­gées de l’opération 3ML2I qui a pour ob­jec­tif de gui­der 120 jeunes vers une for­ma­tion ou un em­ploi dans le sec­teur de l’in­dus­trie.

L’opération 3ML2I a un nom un peu bar­bare mais des ob­jec­tifs très concrets. « Trois Mis­sions lo­cales (Brive, Tulle et Us­sel) pour l’in­ser­tion dans l’in­dus­trie » doit concer­ner 120 jeunes à tra­vers toute la Corrèze. Et à son is­sue, 30 % d’entre eux doivent avoir in­té­gré une for­ma­tion qua­li­fiante ou un em­ploi du­rable dont la moi­tié dans la mé­tal­lur­gie.

« Dé­fendre ses qua­li­tés »

Cette ac­tion fi­nan­cée no­tam­ment par L’UIMM (*) a pour prin­cipe de faire conver­ger les be­soins des en­tre­prises et les par­cours pro­fes­sion­nels des jeunes. « Un ac­com­pa­gne­ment de deux mois est pro­po­sé au jeune. Et le coeur de l’ac­tion c’est de lui per­mettre de ren­con­trer des chefs d’en­tre­prises, de dé­fendre ses qua­li­tés et ses com­pé­tences au­près d’eux… », pré­cise Di­dier Bes­sodes, conseiller en in­ser­tion pro­fes­sion­nelle de la Mis­sion lo­cale de Brive. À ses cô­tés, cinq jeunes qui viennent d’in­té­grer une ses­sion de l’ac­tion 3ML2I. Anaïs, 20 ans, a ob­te­nu un bac pro et un BTS mé­tiers de la mode. « Je suis in­té­res­sée par une for­ma­tion de cuir et peau à Thi­viers en Dor­dogne. Il y a des tests aux­quels je dois me pré­pa­rer car il y a 60 can­di­dats pour 12 places ». C’est le rôle de cette ac­tion : « pré­pa­rer les jeunes à des tests no­tam­ment ceux que les agences d’in­té­rim mettent en place pour ob­te­nir des mis­sions au­près d’im­por­tantes en­tre­prises de l’in­dus­trie cor­ré­zienne ». À Gilles Les­pi­nasse, di­rec­teur de la Mis­sion lo­cale de Brive d’ajou­ter : « Nos liens se sont beau­coup ren­for­cés avec les agences d’in­té­rim ».

Oua­lid, 22 ans, a fait un CAP de car­ros­se­rie­peinture. « Dans ce do­maine, on fait beau­coup de sou­dure. J’ai­me­rais in­té­grer une for­ma­tion de sou­deur ». Di­dier Bes­sodes a d’ailleurs tra­vaillé d’ar­rache­pied pour qu’une for­ma­tion de sou­deur s’ouvre en fé­vrier der­nier. « Huit jeunes l’ont in­té­grée », sou­ligne­t­il.

Thi­baut, lui, est at­ti­ré par le do­maine de l’élec­tri­ci­té, Jis­se­lin, par l’uni­vers des opé­ra­teurs de pro­duc­tion. « Je dois par­ti­ci­per à une ses­sion de re­cru­te­ment la se­maine pro­chaine », ajoute­t­il.

« Il s’agit aus­si d’at­ti­rer des filles dans ces sec­teurs tra­di­tion­nel­le­ment mas­cu­lins et qui sont por­teurs d’em­plois », note An­neMa­rie Chas­tré, dé­lé­guée aux droits des femmes et à l’éga­li­té au­près de l’état. ■

(*) Union des in­dus­tries et des mé­tiers de la mé­tal­lur­gie.

PHOTO PAS­CAL PERROUIN

MIS­SION. Gilles Les­pi­nasse, Anne-ma­rie Chas­tré, Di­dier Bes­sodes et quatre jeunes qui suivent l’ac­tion d’ac­com­pa­gne­ment 3ML2I : Anaïs, An­gé­lique, Jis­se­lin et Thi­baut.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.