La sta­tuaire Art dé­co à l’hon­neur

La Montagne (Brive) - - Magazine Actualité -

Lors de sa pro­chaine vente dé­diée aux pro­duc­tions ar­tis­tiques de l’entre-deux­guerres, Ar­cu­rial pro­po­se­ra aux en­chères un en­semble ex­cep­tion­nel de quatre sculp­tures mo­nu­men­tales.

Réa­li­sées par Georges Laurent Sau­pique, elles re­pré­sentent l’afrique Noire, l’afrique du Nord, l’in­do­chine et les An­tilles.

À leur ori­gine, une com­mande en 1927 pour dé­co­rer le hall du siège de la « Com­pa­gnie Fi­nan­cière Fran­çaise et Co­lo­niale ». Le sculp­teur ra­con­tait vo­lon­tiers la nais­sance de l’oeuvre : « ce furent des mo­ments d’ac­ti­vi­té for­ce­née. Mon ate­lier était plein d’ou­vriers po­lis­sant et ajus­tant les mor­ceaux de marbre, po­sant les bronzes… Les ma­tières al­laient de la san­guine de Sam­pans dans le Ju­ra, d’un rouge sombre, qui me ser­vit pour les nus, aux marbres ita­liens uti­li­sés pour les dra­pe­ries, sans ou­blier du bleu Tur­ quin et toute une sé­rie de marbres des Py­ré­nées… »

L’ar­tiste a tra­vaillé plus de deux ans à cette réa­li­sa­tion qui contri­bua lar­ge­ment à sa re­nom­mée. Par la suite, il re­çut de nom­breuses com­mandes, no­tam­ment pour l’ex­po­si­tion uni­ver­selle de 1937 à Pa­ris. Les quatre sta­tues ont été conser­vées rue d’an­jou jus­qu’en 2000. À la vente du bâ­ti­ment, elles ont fait l’ob­jet d’une pre­mière vente sous le mar­teau de Maître Ta­jan. Ache­tées par des col­lec­tion­neurs fran­çais, elles sont en­suite par­ties en 2006 aux États­unis avant de re­ve­nir en France pour cette nou­velle mise aux en­chères le 21 no­vembre pro­chain (voir www.art­cu­rial.com). ■

© ART­CU­RIAL

SCULP­TURES. Les Co­lo­nies, L’in­do­chine, les An­tilles par Georges Laurent Sau­pique, 1927-1929.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.