Le Mas­sif Cen­tral, un bon pro­jet en herbe

Les or­ga­ni­sa­tions agri­coles veulent des­si­ner une nou­velle PAC

La Montagne (Brive) - - Région Actualité - Do­mi­nique Dio­gon

Élus ou can­di­dats à l’élec­tion, ils ont été nom­breux, hier au Sommet de l’éle­vage de Cour­non (Puy-de-dôme), à ve­nir si­gner les quatre en­ga­ge­ments des or­ga­ni­sa­tions pro­fes­sion­nelles en vue d’une nou­velle Po­li­tique agricole com­mune (PAC) pour le Mas­sif Cen­tral.

Une nou­velle PAC qui se­rait au ser­vice des agri­cul­teurs, des ci­toyens et de ter­ri­toires de mon­tagne, où l’éle­vage est bien sou­vent la seule ac­ti­vi­té éco­no­mique pos­sible. « Ces pro­po­si­tions visent à sor­tir des crises à ré­pé­ti­tion im­po­sées par des dé­ci­sions eu­ro­péennes ul­tra­li­bé­rales, ex­pliquent Pa­trick Bé­né­zit, le pré­sident de la FRSEA Mas­sif Cen­tral. L’ob­jec­tif est de ré­ta­blir une po­li­tique de prix et un équi­libre de com­pé­ti­ti­vi­té entre les ter­ri­toires de mon­tagne et les autres. »

« Contrats cy­cliques »

Con­crè­te­ment, ce pro­jet a donc été bâ­ti au­tour de quatre axes fon­da­teurs. « Le pre­mier est le sou­tien au prix, dé­voile Léa Ge­neix, char­gée de mis­sion au Si­dam (Syn­di­cat in­ter­dé­par­te­men­tal d’ani­ma­tion du Mas­sif Cen­tral) et ar­chi­tecte de ce pro­jet. Nous de­man­dons un re­tour des ou­tils de ges­tion de prix et de vo­lumes. Nous sommes sur du vi­vant, avec une offre et une de­mande in­élas­tiques. Le ré­sul­tat, c’est qu’une très pe­tite va­ria­tion de l’offre ou de la de­mande en­traîne une grosse va­ria­tion des prix, d’où la vo­la­ti­li­té ex­trême que l’on connaît au­jourd’hui. Pour y mettre fin, nous pro­po­sons une po­li­tique de sou­tien des prix avec la mise en place de contrats cy­cliques sur les vo­lumes contin­gen­tés. En­suite, pour aug­men­ter la de­mande, nous sou­hai­tons une po­li­tique de pro­mo­tion au ni­veau eu­ro­péen et mondial. »

Deuxième axe : com­pen­ser les écarts. « Le Mas­sif Cen­tral couvre des zones dé­fa­vo­ri­sées à han­di­caps na­tu­rels qui, sans sou­tiens dif­fé­ren­ciés, ne se­raient ja­mais en me­sure d’être com­pé­ti­tives au ni­veau fran­çais, eu­ro­péen et in­ter­na­tio­nal, pour­suit Léa Ge­neix. Les ICHN (In­dem­ni­tés com­pen­sa­toires d’han­di­caps na­tu­rels) sont là pour com­pen­ser les écarts de com­pé­ti­ti­vi­té. Nous de­man­dons qu’elles res­tent gé­rer na­tio­na­le­ment et ren­for­cées. En­suite, le Mas­sif doit trou­ver des pro­jets de dé­ve­lop­pe­ment et d’in­no­va­tion au­tour des pro­duc­tions à base d’herbe, notre vraie ri­chesse. »

« Re­cherche et in­no­va­tion »

Troi­sième axe : ga­ran­tir la sé­cu­ri­té des ex­ploi­ta­tions. « Dans la ges­tion des risques sa­ni­taires et cli­ma­tiques, nous sommes contre un sys­tème as­su­ran­tiel, ex­plique Léa Ge­neix. Nous sommes fa­vo­rables au ren­for­ce­ment du FMSE (Fonds national de mu­tua­li­sa­tion du risque sa­ni­taire et en­vi­ron­ne­men­tal). Sur le modèle du FMSE, nous sou­hai­tons éga­le­ment la mise en place d’un fonds de mu­tua­li­sa­tion du risque cli­ma­tique, fi­nan­cé par les éle­veurs et l’eu­rope. »

Qua­trième et der­nier axe : ins­tal­ler et in­ves­tir. « Nous sommes sur des choses plus clas­siques avec des re­ven­di­ca­tions fortes sur le main­tien des dis­po­si­tifs exis­tants, comme l’aide à l’ins­tal­la­tion et à la for­ma­tion des jeunes ou au re­nou­vel­le­ment des gé­né­ra­tions. Seule nou­veau­té, nous sou­hai­tons la mise en place d’aides spé­ci­fiques pour fi­nan­cer des pro­jets de re­cherche et d’in­no­va­tion in­ti­me­ment liés à la va­lo­ri­sa­tion de nos pro­duits à base d’herbe. » ■

PHO­TO AGNÈS GAUDIN

MAS­SIF CEN­TRAL. Les or­ga­ni­sa­tions agri­coles sou­haitent une po­li­tique de prix et un équi­libre de com­pé­ti­ti­vi­té entre les ter­ri­toires de mon­tagne et les autres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.