Les restes de re­pas col­lec­tés à la source

Le quar­tier des Ro­siers se lance dans un nou­veau tri des­ti­né à être gé­né­ra­li­sé sur toute la ville

La Montagne (Brive) - - Brive Vivre Sa Ville - Ch­ris­tine Moutte ch­ris­tine.moutte@cen­tre­france.com

La col­lecte des bio­dé­chets dé­marre par le quar­tier des Ro­siers à par­tir du 24 oc­tobre. La dis­tri­bu­tion des bio­seaux et bacs de col­lecte a dé­mar­ré.

«Nous avons l’ha­bi­tude de faire du com­post, ça ne va pas trop nous chan­ger ». Ces re­trai­tés ha­bi­tant des Ro­siers, quar­tier pi­lote, qui vont tes­ter le tri des dé­chets ali­men­taires des­ti­nés au com­pos­tage, ne semble pas trop in­quiets des chan­ge­ments d’ha­bi­tude qui vont en dé­cou­ler. Au­près des ambassadeurs du tri sta­tion­nés de­puis le dé­but de la se­maine à di­vers en­droits du quar­tier (1), comme entre 40 à 60 foyers par jour de­puis lun­di, ils sont ve­nus cher­cher le ma­té­riel spécifique à cette col­lecte : un bio­seau ajou­ré, 100 sacs en pa­pier, une pla­quette ex­pli­ca­tive, ain­si qu’un contai­ner pour les mai­sons du sec­teur nord, des bacs col­lec­tifs étant pré­vus pour les im­meubles.

Des usa­gers à convaincre

À par­tir de mi­oc­tobre, ils pour­ront ain­si je­ter leurs restes de re­pas et autres dé­chets ali­men­taires dans la poche en pa­pier pla­cé dans leur bio­seau ; une fois plein, ils re­ti­re­ront la poche pour la mettre dans le bac, à sor­tir une fois par se­maine pour la col­lecte du lun­di : « Avec un bio­seau ajou­ré où l’air passe, les dé­chets peuvent être sto­ckés sans odeur ; ce qui n’est pas le cas quand ils sont dans un sac plas­tique fer­mé où ils fer­mentent », ras­surent les ambassadeurs à tous les usa­gers qui s’in­quiètent des odeurs qui peuvent re­mon­ter du bio­seau.

Avec cette 3e ou 4e pou­belle, en plus de celles des ordures ménagères, des re­cy­clables et du verre, « il va fal­loir être or­ga­ni­sé », sou­lignent deux jeunes ac­tifs qui « même s’ils n’ont pas trop le choix », sont prêts à « tes­ter ce nou­veau tri qui de­vrait per­mettre de gas­piller moins de sacs plas­tiques, de ré­duire les pou­belles, d’évi­ter les odeurs l’été ».

Par cette ac­tion lan­cée par la Ville, avec le Sir­tom du pays de Brive, les ri­ve­rains des Ro­siers, puis l’en­semble de la ville, pren­dront ain­si de l’avance par rap­port à la loi de tran­si­tion éner­gé­tique qui im­po­se­ra en 2025 le tri des bio­dé­chets par les par­ti­cu­liers (2). Mais cer­tains ne sont pas en­core prêts, crai­gnant des contraintes trop lourdes : « Où vais­je pou­voir mettre une nou­velle pou­belle dans ma cui­sine ? Qui va sor­tir le bac col­lec­tif de mon im­meuble ? Comment vais­je pou­voir sor­tir mon bio­seau ou mon bac une heure avant la col­lecte ? C’est en­core à nous de faire le bou­lot sans être as­su­ré du ré­sul­tat ». Des ques­tion­ne­ments qui em­pêchent cer­tains de se mettre au tri des bio­dé­chets : « On va ré­flé­chir, voir comment les voi­sins font ».

Plus ou moins sui­vie, la col­lecte au­ra de toute ma­nière des in­ci­dences sur les ha­bi­tudes des ri­ve­rains puisque leurs pou­belles d’ordures ménagères, al­lé­gées ou pas des bio­dé­chets, ne se­ront plus col­lec­tées que tous les quinze jours. ■

(1) Les per­sonnes qui ne peuvent se dé­pla­cer peuvent ap­pe­ler les ambassadeurs du tri au 05.55.18.15.07.

(2) À par­tir de 2017, « les grosses struc­tures, comme la cui­sine cen­trale ou le ly­cée Ca­ba­nis, se­ront en in­frac­tion s’ils ne trient pas leurs bio­dé­chets » rap­pelle Ber­nard Long­pré.

PHO­TO PAS­CAL PERROUIN

QUAR­TIER. La dis­tri­bu­tion des bio­seaux et bacs né­ces­saires à la col­lecte des bio­dé­chets a dé­mar­ré cette se­maine par le sec­teur nord des Ro­siers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.