Ecou­ter plu­tôt qu’ex­com­mu­nier !

Mou­ve­ments et mé­dias ca­tho­liques se mo­bi­lisent

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

Une di­zaine de mou­ve­ments et mé­dias chré­tiens se sont unis face à la mon­tée de l’ex­trême droite, sin­gu­liè­re­ment dans l’élec­to­rat catholique. Une dé­marche in­édite qui a aus­si­tôt sus­ci­té l’ire du Front national.

L’ini­tia­tive est por­tée par la re­vue jé­suite Pro­jet qui consacre ce mois­ci un nu­mé­ro spé­cial d’une cen­taine de pages à ce su­jet, en par­te­na­riat avec dix mou­ve­ments chré­tiens. Par­mi eux, des ins­ti­tu­tions im­por­tantes et très ac­tives sur le ter­rain, comme le Se­cours catholique (Ca­ri­tas France), le CCFD­TERRE so­li­daire, Pax Ch­ris­ti, les Scouts et Guides de France.

Pour l’oc­ca­sion, la pu­bli­ca­tion, ti­trée « Ex­trême droite : écou­ter, comprendre, agir », va mul­ti­plier « presque par 30 » sa dif­fu­sion, en la por­tant à 80.000 exem­plaires, dont 74.000 se­ront of­ferts aux abon­nés de La Croix dans les pro­chains jours, a pré­ ci­sé son ré­dac­teur en chef, Jean Mer­ckaert. Car le res­pon­sable de la re­vue en a fait le constat amer en 2015 : « La digue que pou­vait re­pré­sen­ter le fait d’être chré­tien vis­à­vis de l’ex­trême droite était en train de vo­ler en éclats dans les urnes ».

Lors des der­nières élec­tions ré­gio­nales, les ca­tho­liques ont da­van­tage vo­té pour les listes FN que l’en­semble des Fran­çais (32 % contre 27,7 %), se­lon l’ifop.

Si le ral­lie­ment à l’ex­trême droite res­tait moins mar­qué chez les pra­ti­quants ré­gu­liers que dans l’en­semble de la po­pu­la­tion, il pro­gres­sait de ma­nière ver­ti­gi­neuse dans ce seg­ment, de 4 % à la pré­si­den­tielle de 2012 à 24 % aux ré­gio­nales de 2015.

C’est dans ce contexte que l’in­vi­ta­tion de la dé­pu­tée FN Ma­rion Ma­ré­chal­le Pen à une uni­ver­si­té d’été catholique par l’évêque de Tou­lon avait fait grand bruit, en août 2015. Le porte­pa­role de l’épis­co­pat avait dû mon­ter au cré­neau pour ré­af­fir­mer que « la ligne des évêques n’a pas chan­gé » dans leur hos­ti­li­té aux thèses du FN.

La pe­tite­fille du fon­da­teur du FN af­firme, elle, être en phase avec l’en­sei­gne­ment de l’église sur l’avor­te­ment et la fin de vie, et son dis­cours « a pu par­ ler à cer­tains ca­tho­liques », re­lève Jean Mer­ckaert. Ir­ri­tés par l’ini­tia­tive, des res­pon­sables du Front national ont ré­agi avant même la pa­ru­tion de la re­vue. Ma­rion Ma­ré­chal­le Pen a ain­si an­nu­lé sa par­ti­ci­pa­tion à l’émis­sion ra­dio­té­lé « Face aux chré­tiens », à la­quelle par­ti­cipe La Croix.

Pas de « vade re­tro, sa­ta­nas »…

Les pro­mo­teurs de la dé­marche se dé­fendent pour­tant de vou­loir en­trer en « cam­pagne » contre le FN. « Il s’agit de voir l’ex­trême droite comme un ré­vé­la­teur : qu’est­ce que cette pro­gres­sion nous dit sur l’état de notre so­cié­té ? », fait va­loir Jean Mer­ckaert, qui ne veut pas crier « vade re­tro, sa­ta­nas ».

L’opé­ra­tion se dé­roule non « pas dans un es­prit d’ana­thème » ou d’« ex­com­mu­ni­ca­tion » mais « d’écoute, de res­pect des per­sonnes », abonde le di­rec­teur de La Croix. ■

AFP

SE­CRET. De l’iso­loir…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.