L’ex­cel­lence veut par­ta­ger son sa­voir-faire

Le ré­seau des En­tre­prises du pa­tri­moine vi­vant veut s’élar­gir à la grande ré­gion

La Montagne (Brive) - - Le Fait Du Jour Limousin - Olivier Chap­pe­ron olivier.chap­pe­ron@cen­tre­france.com

Dy­na­mique en Li­mou­sin et tout par­ti­cu­liè­re­ment en Haute-vienne, le ré­seau des EPV veut faire des émules en Nou­vel­lea­qui­taine… où beau­coup reste à faire.

«Il existe des sa­voir­faire in­croyables au­tour de nous. Mais nous sommes en­core loin de connaître toutes les perles qui existent en Nou­velle­aqui­taine en matière d’ex­cel­lence. » Thi­bault Favre d’echal­lens, gé­rant de la ma­ro­qui­ne­rie Da­guet à Saint­ju­nien ne s’in­ter­roge même pas sur l’in­té­rêt du dé­ve­lop­pe­ment du ré­seau des En­tre­prises du pa­tri­moine vi­vant (EPV) à l’échelle de la nou­velle grande ré­gion.

« Si je fais du bu­si­ness tant mieux… »

Ce voeu, la CCI de Li­moges l’a for­mu­lé en conviant les 129 en­tre­prises la­bel­li­sées EPV de Nou­velle­aqui­taine et les CCI des douze dé­par­te­ments que compte celle­ci, ven­dre­di à Co­gnac (Cha­rente) dans les lo­caux de la mai­son Rémy Mar­tin. Lea­der ré­gio­nal dans l’ac­com­pa­gne­ment de ces en­tre­prises d’ex­cel­lence, avec qua­rante en­tre­prises haut­vien­noises sur les cin­quante que compte le Li­mou­sin, la CCI de Li­moges est en pointe comme l’in­dique Valérie Man­don, la ré­fé­rente à la chambre consu­laire. « Nous de­vons avan­cer en­semble, en co­ construc­tion. La CCI de Li­moges peut par exemple ou­vrir son in­tra­net à tous, créer ain­si un lieu d’échange plus large. Mais il faut que cha­cun prenne sa place à son rythme. J’en­tends bien les de­mandes d’échange d’ex­pé­riences. Nous les met­trons à l’ordre du jour des pro­chaines réunions. Les entrepreneurs ont be­soin de concret. »

Pour Jean­pierre Gros, pré­sident de la chambre des mé­tiers et de l’ar­ti­sa­nat de la Hau­teVienne, « le la­bel ne vi­vra que si vous le faites vivre. C’est une au­berge es­pa­gnole : elle est faite de ce que vous y ap­por­tez ».

Et c’est bien ce que les entrepreneurs re­cherchent. « Eco­no­mi­que­ment ce n’est pas ce qui va me rap­por­ter le plus, concède Thi­bault Favre d’echal­lens. Si je fais du bu­si­ness tant mieux mais nous de­vons lan­cer cette grande ré­gion et ima­gi­ner ce que nous de­vons faire en­semble, sa­chant que nous avons un dé­no­mi­na­teur com­mun : le res­pect de la tra­di­tion. »

Pas­cal La­peyre, gé­rant des Sièges d’ar­gen­tat ne dit pas autre chose. « Nous de­vons croi­ser nos sa­voirs. Je cherche cette sy­ner­gie qui nous ren­dra plus fort. Nous pou­vons ima­gi­ner des in­té­rêts com­muns et même des opé­ra­tions com­munes avec des pro­fes­sion­nels comme la mai­son Rémy Mar­tin par exemple. Nous de­vons faire du mar­ke­ting comme les grands. »

En at­ten­dant un grand ren­dez­vous com­mun bien iden­ti­fié Nou­velle­aqui­taine, nombre d’en­tre­prises ou­vri­ront leurs portes ven­dre­di et sa­me­di à l’oc­ca­sion des Jour­nées na­tio­nales des sa­voir­faire d’ex­cel­lence. En Li­mou­sin, la Haute­vienne se­ra seule en pointe avec quatre en­tre­prises : Al­lande, Ber­nar­daud, JL Co­quet et Por­ce­laine Car­pe­net. ■

PHO­TO D’AR­CHIVES : ERIC RO­GER

REN­CONTRE. Jour­nées du pa­tri­moine, tou­risme in­dus­triel l’été, Jour­nées des sa­voir-faire d’ex­cel­lence, chez Da­guet à Saint-ju­nien, l’ou­ver­ture au pu­blic fait par­tie de la culture mai­son.

Quatre chefs d’en­tre­prises li­mou­sines se sont ren­dus à Co­gnac : Thi­bault Favre d’echal­lens (Da­guet ma­ro­qui­ne­rie), Guy­lain Te­tard (Feutre De­pland), Pas­cal La­peyre (Les Sièges d’ar­gen­tat) et Ber­nard Blai­zeau (C 2000).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.