Ca­ze­neuve et le « de­voir mo­ral »

La Grande­bre­tagne priée d’ac­cueillir des mi­neurs

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

A l’ap­proche du dé­man­tè­le­ment de la « Jungle » de Ca­lais, Ber­nard Ca­ze­neuve a cher­ché, hier, à ac­cen­tuer la pres­sion sur les Bri­tan­niques. Il a évo­qué un « de­voir mo­ral » les contrai­gnant à ou­vrir plus lar­ge­ment leurs portes aux jeunes migrants es­pé­rant re­joindre leurs fa­milles au Royaume-uni.

« Je de­mande so­len­nel­le­ment à la Grande­bre­tagne d’as­su­mer son de­voir mo­ral », a dé­cla­ré le mi­nistre de l’in­té­rieur, hier, en ju­geant né­ces­saire « que Londres aille plus loin » sur le su­jet des mi­neurs non ac­com­pa­gnés vi­vant ac­tuel­le­ment dans la « Jungle » de Ca­lais.

Ber­nard Ca­ze­neuve a pro­mis de trans­mettre ce mes­sage avec « la plus grande fer­me­té » à son ho­mo­logue Am­ber Rudd, qu’il a ren­con­trée à Londres dans l’après­mi­di. Lors de cet en­tre­tien, Am­ber Rudd « a confir­mé le sou­tien du gou­ver­ne­ment bri­tan­nique aux au­to­ri­tés fran­çaises » pour as­su­rer « la pleine réus­site » du dé­man­tè­le­ment, se­lon un com­mu­ni­qué com­mun.

Les ac­cords pré­voyant l’ac­cueil au Royaume­uni des mi­neurs de Ca­lais ayant des at­taches fa­mi­liales outre­manche « se­ront ap­pli­qués et élar­gis », l’en­ga­ge­ment fi­nan­cier des Bri­tan­niques (100 mil­lions d’eu­ros) pour sé­cu­ri­ser le site de Ca­lais « se­ra aug­men­té » et la col­la­bo­ra­tion dans la lutte contre les fi­lières illé­gales va « se pour­suivre et s’in­ten­si­fier », as­sure le com­mu­ni­qué.

Mais Am­ber Rudd a sou­li­gné, dans une dé­cla­ra­tion de­vant le Par­le­ment bri­tan­nique, que « la res­pon­sa­bi­li­té pre­mière re­vient aux au­to­ri­tés fran­çaises » pour prendre soin de ces en­fants et que « le gou­ver­ne­ment bri­tan­nique n’a au­cune au­to­ri­té en France »… En ce qui concerne la lo­gis­tique du trans­fert lors du dé­man­tè­le­ment, « nous es­pé­rons conclure un ac­cord » mais « nous ne l’avons pas en­core », a­t­elle ajou­té à l’is­sue de cet en­tre­tien de deux heures.

« Ils ont in­té­rêt… »

Ces migrants mi­neurs posent un pro­blème par­ti­cu­lier car ils re­lèvent de la pro­tec­tion de l’en­fance et ne peuvent être orien­tés en Centres d’ac­cueil et d’orien­ta­tion (CAO). De plus, beau­coup cherchent à re­joindre des pa­rents en Grande­bre­tagne. Ils peuvent à ce titre de­man­der à bé­né­fi­cier de la réuni­fi­ca­tion fa­mi­liale pré­vue par les ac­cords eu­ro­péens de Du­blin, qui confient la res­pon­sa­bi­li­té de la de­mande d’asile, dans le cas d’un mi­neur, au pays où il a dé­jà de la fa­mille. Mais il faut pour ce­la convaincre les Bri­tan­niques.

« Nous avons de­man­dé une liste » des mi­neurs à la France, a in­di­qué Am­ber Rudd, en pro­met­tant d’agir « avec la plus grande di­li­gence ». Elle a pro­mis aus­si une « priorité par­ti­cu­lière » pour les « moins de 12 ans ».

France Terre d’asile a dé­pê­ché une équipe à Ca­lais, hier, pour ef­fec­tuer « un re­cen­se­ment no­mi­na­tif des mi­neurs ayant de la fa­mille en Grande­bre­tagne ». Le nombre de mi­neurs est es­ti­mé à un mil­lier par plu­sieurs as­so­cia­tions (« de 900 à 950 » se­lon Ber­nard Ca­ze­neuve) mais les Bri­tan­niques n’ont jus­qu’à pré­sent ac­cep­té que 72 dos­siers…

« Lorsque toutes les ca­mé­ras se­ront tour­nées vers ces mi­neurs iso­lés que les Bri­tan­niques ne pren­dront pas, ça se ver­ra, donc ils ont in­té­rêt à les prendre », avait af­fir­mé Ber­nard Ca­ze­neuve… ■

PHO­TO AFP

COMP­TAGE. Un re­cen­se­ment était en cours, hier, pour dé­ter­mi­ner le nombre de mi­neurs de la « Jungle » ayant de la fa­mille en Grande-bre­tagne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.