Ac­cor­déon Pas­sion entre pe­tits et grands

La Montagne (Brive) - - Brive -

Du 27 sep­tembre au 2 oc­tobre a eu lieu, à Bey­nat, la deuxième édi­tion du fes­ti­val Ac­cor­déon Pas­sion or­ga­ni­sée par le club des bruyères : gé­né­ra­tion mou­ve­ment.

Outre ses dif­fé­rents temps forts, ce que l’on re­tien­dra de cette ma­ni­fes­ta­tion c’est avant tout son cô­té in­ter­gé­né­ra­tion­nel et la vo­lon­té de faire dé­cou­vrir au plus grand nombre le pia­no à bre­telles. Alain Briand, pré­sident du club des bruyères et toute son équipe de bé­né­voles peuvent se tar­guer d’avoir at­teint cet ob­jec­tif.

La col­la­bo­ra­tion entre les or­ga­ni­sa­teurs, les mu­si­ciens in­vi­tés, la mu­ni­ci­pa­li­té, les écoles et L’EH­PAD de la com­mune ont mis l’ac­cor­déon au centre de toutes les at­ten­tions en en fai­sant un ins­tru­ment aus­si po­pu­laire que ras­sem­bleur.

Danses et chants

Le prin­ci­pal temps fort il­lus­trant cette di­men­sion est sans nul doute cet après­mi­di, à l’école Les Lu­cioles, où pen­dant une pe­tite heure les élèves des dif­fé­rentes classes ont chan­té ou dan­sé aux sons du pia­no de Florent La­peyre et des ac­cor­déons de De­nis Sa­lesse et Ré­my Sal­lard. De nom­breux pa­rents étaient pré­sents ain­si que quelques ré­si­dents de L’EH­PAD, ve­nus par­ta­ger avec les en­fants cette jo­lie pa­ren­thèse mu­si­cale dans la cour de l’école.

On re­tien­dra aus­si cet autre après­mi­di, à la mai­son de re­traite, où s’est te­nue une ac­cor­déon par­ty ani­mée par de jeunes ac­ cor­déo­nistes is­sus des conser­va­toires et des écoles de mu­sique du dé­par­te­ment, ac­com­pa­gnés pour cer­tains par leur pro­fes­seur Ré­my Sal­lard. Là aus­si échange et par­tage ont été les maître mots de ce mo­ment du­rant le­quel la ma­jo­ri­té des ré­si­dents, leurs fa­milles et le per­son­nel de l’éta­blis­se­ment se sont amu­sés en­semble.

Ac­cor­déon pas­sion, c’est donc un fes­ti­val po­pu­laire où le fes­tif cô­toie l’édu­ca­tif au­tour d’un ins­tru­ment, vé­ri­table ob­jet so­cial mul­ti­di­men­sion­nel, que l’on croit connaître mais qui nous échappe un peu. Le club des bruyères contri­bue, grâce à cet évé­ne­ment qui a ras­sem­blé plus d’un de­mi­mil­lier de vi­si­teurs à Bey­nat et mo­bi­lise une cin­quan­taine de bé­né­voles, à le mettre en va­leur. ■

BONNE HU­MEUR. Les en­fants de l’école ont chan­té et dan­sé au son de l’ac­cor­déon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.