Dis­cri­mi­ner n’est pas jouer

La di­ver­si­té, source de per­for­mances

La Montagne (Brive) - - Corrèze Actualité - Lae­ti­tia Sou­lier

En Cor­rèze, FACE (Fon­da­tion agir contre l’ex­clu­sion) se bat pour la di­ver­si­té en par­te­na­riat avec la CGPME, le Me­def et les ac­teurs pré­fec­to­raux de la po­li­tique de la ville.

Hier, à la sous­pré­fec­ture de Brive, un pe­tit­dé­jeu­ner a eu lieu pour pro­mou­voir la charte de la di­ver­si­té. « Il s’agit de six en­ga­ge­ments pro­po­sés aux en­tre­prises et aux col­lec­ti­vi­tés pour pro­mou­voir la di­ver­si­té dans le do­maine des res­sources hu­maines », ex­plique Syl­vie Sa­vi­gnac, se­cré­taire gé­né­rale de la Charte de la di­ver­si­té.

La dis­cri­mi­na­tion à l’em­bauche mais aus­si à la for­ma­tion et à la ges­tion de car­rière re­pose sur de mul­tiples cri­tères que So­lène Gué­ri­not dé­lé­guée Cor­rèze de FACE, a lis­tés : ori­gine, orien­ta­tion sexuelle, con­fes­sion, âge, lieu de ré­si­dence, gros­sesse, han­di­cap, as­pect phy­sique, nom de fa­mille, sexe, ap­par­te­nance syn­di­cale, état de san­té…

Les exemples ne manquent pas et ne sont pas forcément conscients. « Aus­si, il est im­por­tant de for­mer et sen­si­bi­li­ser les re­cru­teurs et col­la­bo­ra­teurs », pour­suit Syl­vie Sa­vi­gnac.

« Au­jourd’hui, FACE nous fait bé­né­fi­cier de son ré­seau, sou­ligne Jean­paul Vi­cat, sous­pré­fet. Un re­cru­te­ment di­ver­si­fié, c’est for­mi­dable. Quand on fait confiance à quel­qu’un, il nous le ren­voie puis­sance 10 ».

Agir sur la di­ver­si­té, mettre en place des ac­tions et rap­por­ter les preuves de leur ef­fi­ca­ci­té, voi­là l’en­jeu se­lon Syl­vie Sa­vi­gnac : « Suivre cette charte, c’est amé­lio­rer la per­for­mance so­ciale d’une en­tre­prise bien sûr mais aus­si sa per­for­mance éco­no­mique ».

Pour Bertrand Bru­nie, re­ pré­sen­tant de FACE, cette lutte contre les ex­clu­sions est dé­cli­nable quels que soient la taille et le sec­teur d’ac­ti­vi­té. « La di­ver­si­té ne nuit pas au dé­ve­lop­pe­ment de l’en­tre­prise, bien au contraire ».

FACE est là pour ac­com­pa­gner les en­tre­prises dans leur mou­ve­ment so­cial. « At­ten­tion, toutes les dif­fé­rences de trai­te­ment ne sont pas dis­cri­mi­na­toires, tem­père la dé­lé­guée FACE qui choi­sit à des­sein un exemple par­lant. « S’il existe une taille mi­ni­mum pour les hô­tesses de l’air, elle se jus­ti­fie pour at­teindre les ca­siers. C’est de la dis­cri­mi­na­tion lé­gale ». ■

DI­VER­SI­TÉ. Les ac­teurs économiques lo­caux mo­bi­li­sés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.