Hom­mage à un créa­teur de nouveaux modes d’ex­pres­sion poé­tique

La Montagne (Brive) - - Jeux -

Bob Dy­lan a été ré­com­pen­sé « pour avoir créé dans le cadre de la grande tra­di­tion de la musique amé­ri­caine de nouveaux modes d’ex­pres­sion poé­tique », a an­non­cé la se­cré­taire gé­né­rale de l’aca­dé­mie, Sa­ra Da­nius, après les dé­li­bé­ra­tions qui res­te­ront se­crètes pen­dant cin­quante ans.

■ Am­biance. L’an­nonce a été ac­cueillie par les hour­ras de l’as­sis­tance dans la salle de la Bourse, à Stock­holm, lais­sant mé­du­sés les com­men­ta­teurs plus ha­bi­tués à voir cou­ron­ner de grands pro­sa­teurs. ■ Pour­quoi ? « Bob Dy­lan écrit une poésie pour l’oreille, qui doit être dé­cla­mée. Si l’on pense aux Grecs an­ciens, à Sa­pho, Ho­mère, ils écri­vaient aus­si de la poésie à dire, de pré­fé­rence avec des ins­tru­ments », a dé­fen­du Sa­ra Da­nius, as­su­rant qu’une « grande una­ni­mi­té » avait pré­si­dé au choix des aca­dé­mi­ciens. ■ De re­tour. Bob Dy­lan a sor­ti en mai son 37e al­bum stu­dio, Fal­len An­gels, où il in­ter­prète des stan­dards amé­ri­cains po­pu­la­ri­sés par Frank Si­na­tra.

■ En­ga­gé. Au­teur de chansons pa­ci­fistes sur fond de guerre du Viet­nam, Bob Dy­lan par­ti­cipe, en 1963, à la Marche sur Washington au­tour de Mar­tin Lu­ther King. À la fin des an­nées 70, il dé­couvre le chris­tia­nisme et dé­route cer­tains de ses fans.

■ Ci­ta­tion. Pré­sen­té par l’aca­dé­mie sué­doise comme une « icône », le nom de Bob Dy­lan, comme ce­lui du Ca­na­dien Leo­ nard Co­hen, re­ve­nait de temps en temps dans les spé­cu­la­tions au­tour du prix No­bel sans ja­mais être pris au sé­rieux. ■ Cri­tique. « Di­vine sur­prise », « ma­gni­fique » : c’est ain­si que les spé­cia­listes fran­çais du rock ont ac­cueilli, hier, l’at­tri­bu­tion du prix No­bel de lit­té­ra­ture à Bob Dy­lan, un poète des temps mo­dernes qui « a don­né une conscience au rock ». « C’est un barde, c’est un très grand poète qui vient d’être ré­com­pen­sé », a ré­agi Phi­lippe Ma­noeuvre, ré­ dac­teur en chef de Rock & Folk. ■ Beau joueur ou pas. Par­mi les sem­pi­ter­nels fa­vo­ris, l’écri­vain Sal­man Ru­sh­die a van­té sur Twit­ter « un su­per­choix », le qua­li­fiant de « brillant hé­ri­tier de la tra­di­tion des bardes ». Du cô­té des cri­tiques en re­vanche, l’écri­vain fran­çais Pierre Mi­chon a iro­ni­sé en twee­tant « Bob Dy­lan ? Pour­quoi ? Alors Mu­ra­ka­mi peut ga­gner le Bal­lon d’or », tan­dis que le cri­tique lit­té­raire sué­dois Per Svens­son a dé­non­cé un prix « po­pu­liste » et « trum­pi­fié ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.