CAPEL ca­jole son centre saint-ja­lois

La co­opé­ra­tive a pré­sen­té ses fi­lières hier sur son site de Saint­jal

La Montagne (Brive) - - Pays De Tulle - Jean-louis Mercier jean-louis.mercier@cen­tre­france.com

En pleine crise agri­cole, la co­opé­ra­tive CAPEL parle de va­leur ajou­tée, de re­ve­nus et d’in­ves­tis­se­ments. C’était hier, à Saint-jal, où un gros pro­jet s’an­nonce.

Elle s’ap­pelle La Quer­cy­noise mais a de plus en plus des airs cor­ré­ziens. La CAPEL (Co­opé­ra­tive agri­cole des pro­duc­tions et éle­vages La Quer­cy­noise) re­crute presque 40 % de ses adhé­rents en Cor­rèze, ain­si que la ma­jeure par­tie des éle­veurs qui tra­vaillent pour elle sans être adhé­rents.

D’où l’im­por­tance de la jour­nee de pré­sen­ta­tion de fi­lières que la co­opé­ra­tive a réa­li­sée hier sur son site de Saint­jal. « Nous vou­lons mon­trer que nous sou­hai­tons dé­ve­lop­per nos pro­duc­tions » ré­sume le di­rec­teur gé­né­ral de CAPEL, Mi­chel Pé­lis­sier.

Ca­nards, bo­vins et vin

Les agri­cul­teurs co­opé­ra­teurs font du bo­vin, du pal­mi­pède, de l’ovin, du porc, des fruits et lé­gumes, et même du vin. Plu­sieurs ac­ti­vi­tés, mais une même phi­lo­so­phie pour CAPEL, « al­ler cher­cher de la va­leur ajou­tée, re­prend le di­rec­teur. Nous vou­lons main­te­nir et dé­ve­lop­per les pro­duc­tions, pour pou­voir al­ler le plus loin pos­sible dans les va­leurs ajou­tées sur place ».

La fi­lière pal­mi­pède en est un bon exemple, puisque CAPEL maî­trise la pro­duc­tion du ca­ne­ton jus­qu’à la vente du pro­duit fi­ni dans ses ma­ga­sins.

C’est plus dif­fi­cile pour le brou­tard, qui part à l’en­grais­se­ment di­rec­tion l’ita­lie. Le di­rec­teur le concède mais as­sure que les agri­cul­teurs de CAPEL « ont mon­té une fi­lière longue, en lien avec un groupe ita­lien, qui nous per­met de maî­tri­ser tout le pro­ces­sus. Ça ne nous ga­ran­tit pas un prix tous les ma­tins, mais on es­saye d’as­su­rer la pé­ren­ni­té des re­ve­nus ».

Mi­chel Pé­lis­sier en pro­fite pour poin­ter l’er­reur qui consiste à aban­don­ner la pro­duc­tion de veaux sous la mère au pro­fit de l’éle­vage de brou­tards, sous le pré­texte que la pre­mière exige trop de main d’oeuvre. « Ces éle­veurs aban­donnent une pro­duc­tion qui est ren­table pour al­ler vendre en Ita­lie. Je pense qu’il vaut mieux que la va­leur ajou­tée se fasse sur notre ter­ri­toire ».

A ce sou­ci de l’or­ga­ni­sa­tion des fi­lières et de la pro­duc­tion, CAPEL ajoute des ser­vices de conseil. Sur le pho­to­vol­taïque, par exemple, un in­ves­tis­se­ment par for­cé­ment en­vi­sa­gé pour ga­

gner de l’ar­gent, mais pour « abais­ser le coût de l’in­ves­tis­se­ment dans un bâ­ti­ment, en uti­li­sant les re­ve­nus de la revente de l’élec­tri­ci­té », re­prend le di­rec­teur.

Les 41 ma­ga­sins de proxi­mi­té, que dé­tient CAPEL, per­mettent « la vente di­recte de nos pro­duits. Et c’est de l’amé­na­ge­ment du ter­ri­toire » ex­plique le pré­sident Ch­ris­tian Del­rieu. Le groupe pré­voit d’ailleurs le ré­amé­na­ge­ment de son site du Tein­chu­rier, à Brive, avec l’im­plan­ta­tion d’un Gamm Vert et d’un dis­tri­bu­teur de pro­duits ali­men­taires, pour un in­ves­tis­se­ment de 3,5 M€. ■

PHO­TO AGNÈS GAUDIN

CO­OPÉ­RA­TIVE. Mi­chel Pé­lis­sier (à gauche) et Ch­ris­tian Del­rieu, hier, à Saint­jal, sur l’un des sites cor­ré­ziens du groupe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.