JOUR­NÉE Le SC Tulle-cor­rèze es­père un dé­clic

Ro­dez, qui reste sur deux suc­cès en trois matchs, at­ten­du à Cueille, ce soir (18 h 30)

La Montagne (Brive) - - Sports - Pas­cal Gou­my

Se­vré de vic­toires de­puis trop long­temps, le Spor­ting es­père dé­blo­quer son comp­teur face à une équipe de Ro­dez qui se pré­sente à Cueille en fa­vo­rite.

Vincent Des­se­mond est du genre lu­cide. Il sait bien qu’au re­gard de sa der­nière sai­son et de son dé­but de cham­pion­nat, le SC Tulle est l’équipe face à la­quelle tous les pro­ta­go­nistes de la poule 3 en­vi­sagent de mar­quer des points. « Les gros comme les pe­tits », souffle l’en­traî­neur des avants tul­listes.

Soi­gner la touche of­fen­si­ve­ment comme dé­fen­si­ve­ment

C’est dans cette op­tique que Ro­dez, de­mi­fi­na­liste l’an pas­sé, se pré­sen­te­ra ce soir (18 h 30), sur la pe­louse d’alexandre­cueille. Les Ru­thé­nois se­ront d’au­tant plus re­mon­tés qu’ils ont dé­bu­té la sai­son avec 8 points de pé­na­li­té, consé­cu­ti­ve­ment à leurs dé­boires avec L’URSSAF. Ce qui ex­plique qu’ils sont avant­der­niers, juste de­vant Tulle, mal­gré leurs deux vic­toires en trois ren­contres.

Mais pas un Tul­liste, pas un, ne ren­tre­ra bat­tu sur le ter­rain. Car les Cor­ré­ziens, s’ils n’ont pas ga­gné lors de la der­nière sor­tie à Bo­bi­gny, se sont rap­pro­chés comme ja­mais cet au­tomne de la vic­toire. « On l’a tou­chée du doigt. Pour la pre­mière fois, on a tou­jours été dans le coup. Il faut re­com­men­cer ce type de match. Ce n’est que de cette fa­çon qu’on at­tra­pe­ra un suc­cès qui pour­rait li­bé­rer pas mal de chose ».

Face à un quinze ru­thé­nois tou­jours so­lide en conquête et qui s’est fait re­mon­ter les bre­telles après avoir lais­sé échap­per, contre Tré­lis­sac, un bo­nus of­fen­sif qui lui ten­dait les bras, les Tul­listes de­vront par­ti­cu­liè­re­ment soi­gner cer­tains sec­teurs de jeu.

Prin­ci­pa­le­ment la touche. « On est en­core un peu brouillon sur nos lan­cers, ce qui contra­rie nos lan­ce­ments. À l’in­verse, quand notre ad­ver­saire lance ses mou­ve­ments consé­cu­ti­ve­ment à une touche, on est à la peine. Ce­la nous a coû­té des es­sais lors de nos trois der­niers matchs. On a tra­vaillé toutes ces or­ga­ni­sa­tions lors de la quin­zaine qui vient de s’écou­ler. »

Pa­ga Ta­fi­li a pur­gé sa sus­pen­sion

Les Tul­listes de­vront aus­si se mon­trer aus­si dis­ci­pli­nés qu’à Bo­bi­gny. « On est en pro­grès constant dans ce sec­teur. Comme en mê­lée où des joueurs s’af­firment un peu plus chaque di­manche. »

Reste à ca­ler cette dé­fense qui a en­core trop de trous d’air et qui de­vra se mon­trer vi­gi­lante face à une for­ma­tion de Ro­dez al­ter­nant entre jeu à la main et au pied. « L’oc­cu­ pa­tion se­ra im­por­tante. C’est tou­jours mieux de dé­fendre chez l’ad­ver­saire. Main­te­nant, il faut ces­ser de se faire trans­per­cer en pre­mière en main. »

Cô­té ef­fec­tif, Dod­gen (frac­ture du coc­cyx), Va­lé­ry (épaule) et Naves (dé­chi­rure) sont tou­jours in­dis­po­nibles. La bonne nou­velle vient de la re­qua­li­fi­ca­tion de Pa­ga Ta­fi­li qui n’a éco­pé que de deux se­maines de sus­pen­sion, suite à son car­ton rouge face à Va­lence d’agen. Et si ce­la vou­lait en­fin ri­go­ler ? ■

LES GROUPES

Tulle. 15. Ge­rau­die ; 14. Re­bot­ton, 13. Vialle, 12. Flo­rea, 11. Mo­rel­lo ; 10. Pa­pon, 9. Fraysse ; 8. C. Ta­fi­li, 7. Bra­chet, 6. Bal­tha­zar ; 5. Do­min­go, 4. Pas­sa­por­tis ; 3. Fra­mont ; 2. Fer­nandes, 1. Ro­so­li­ni. Rem­pla­çants : J. La­font, P. Ta­fi­li, An­drieux, Bra­nes­cu ou Val­cu, Be­sombes, Far­fart, Ma­ti­ja­se­vic, Noail­hac. Ro­dez. 15. Vaf­fier ; 14. Fa­vre­tros­son, 13. De Bar­ros, 12. Hyar­det, 11. Alon­so ; 10. Qui­niou, 9. Mo­li­nié ; 8. Fabre, 7. Ro­ca, 6. Mar­tin ; 5. Tia­tia, 4. Alar­con ; 3. Okrias­vi­li, 2. The­ron, 1. Mar­moi­ton. Rem­pla­çants : Aboi­tiz, Mar­ti­net, Kotze, De­louis, Bos­cus, Ma­si­ma, Rez­kal­lah, Pl­lot­schi.

PHO­TO D’AR­CHIVES

DE­MI. Far­fart et le SCT veulent mettre fin à cette spi­rale de l’échec.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.