Un match dé­jà ca­pi­tal pour le Li­moges ABC

Les Li­mou­geaudes re­çoivent Roanne, concur­rent di­rect au maintien

La Montagne (Brive) - - Sports - Ke­vin Cao

Après avoir com­mis une bourde face à Mont­bri­son il y a deux se­maines, le LABC dé­fie à nou­veau un concur­rent di­rect pour le maintien. Cette fois-ci, il est dans l’obli­ga­tion de ga­gner pour ne pas com­pro­mettre sa sai­son.

Avant même la fin du pre­mier tri­mestre, le Li­moges ABC a re­çu un pre­mier bul­le­tin sco­laire de pro­fes­seurs in­quiets d’une pos­sible ex­clu­sion de Ligue 2, si le gar­ne­ment conti­nue comme ça. Et force est de consta­ter qu’il n’est pas bien beau à voir…

Fran­çais : peine à conju­guer cor­rec­te­ment ses sys­tèmes. Ma­thé­ma­tiques : af­fiche des sta­tis­tiques in­dignes aux re­bonds et aux tirs. Géo­gra­phie : perd le nord à cha­cun de ses dé­pla­ce­ments et ra­mène, à chaque fois, de grosses va­lises. Langues étran­gères : pro­grès in­té­res­sants en Amé­ri­cain mais de très grosses dif­fi­cul­tés en Serbe. His­toire : ou­blie sou­vent qu’il s’est construit sur des va­leurs de so­li­da­ri­ té et de la­beur. Phi­lo­so­phie : qui vi­vra ver­ra. Pour l’ins­tant. Mais ce­la ne pour­ra pas du­rer toute l’an­née.

Le bul­le­tin sco­laire n’est pas bien beau

Le conseil de classe ne s’est pas en­core réuni que Li­moges fait dé­jà fi­gure de mau­vais élèves avec au­cun suc­cès lors de ses trois pre­mières ren­contres… En bon parent d’élève, Maxime Bé­zin tient à dé­fendre son LABC. Il pos­sède des ex­cuses (bles­sures, en pré­pa­ra­tion, re­cru­te­ment). Et pos­sède sur­tout des ar­gu­ments lais­sant à pen­ser que tout ira mieux ce soir : « Même si le ré­sul­tat ne le re­flète pas (78­60), le con­te­nu a été très in­té­res­sant à Ca­lais. On avance ».

Le jeune homme a tou­te­fois conscience que Li­moges joue gros, ce soir, dans une an­née sco­laire qui se sol­de­ra par quatre ex­clu­sions et où per­sonne ne peut se per­mettre de bul­ler sans peine d’ac­cu­mu­ler un re­tard in­sur­mon­table. « C’est évi­dem­ment un match très im­por­tant, mais mon rôle est de re­la­ti­vi­ser l’en­jeu », avance­til. Il a bien no­té que l’écart avec les autres élèves n’était pas si in­sur­mon­table que ça, que la classe était « ho­mo­gène » et qu’il n’était pas « im­pos­sible » qu’avec da­van­tage de sé­rieux, d’en­thou­siasme et d’ap­pli­ca­tion, l’élève li­mou­geaud re­monte un peu au clas­se­ment.

Ce­la com­men­ce­ra par une co­pie propre ce soir. La moyenne suf­fi­rait am­ple­ment à son bon­heur. Pour l’ob­te­nir, deux condi­tions : « Conte­nir l’agres­si­vi­té dé­fen­sive de Roanne et s’adap­ter à ce qui va être pro­po­sé en terme de jeu et d’ar­bi­trage ».

Une vic­toire per­met­trait à Li­moges d’ob­te­nir un peu plus d’es­time de la part du corps en­sei­gnant et de ses ca­ma­rades. S’il conti­nue comme ça, il ne man­que­rait pas d’être mo­qué dans peu de temps. Il pa­raît qu’il pos­sède, au fond de lui, du ca­rac­tère et de l’or­gueil. Il est temps de le prou­ver… ■

DÉ­TER­MI­NÉ. Maxime Bé­zin et ses filles se doivent de ga­gner.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.